Actualite, Point Sur

[Côte d’Ivoire ‘’Affaire de riz avarié’’] Le démarrage de la destruction a commencé


Le ministre ivoirien du Commerce, de l’industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba et son homologue de l’Assainissement et de la Salubrité Anne Désirée Ouloto ont assisté mardi 16 avril 2019, au démarrage effectif de l’opération de destruction de la cargaison de 18 104, 55 tonnes de riz d’origine birmane (non conforme) au Centre de valorisation et d’enfouissement technique de Kossihouen, à 45 km d’Abidjan.

Le ministre ivoirien du Commerce, de l’industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba et son homologue de l’Assainissement et de la Salubrité Anne Désirée Ouloto ont assisté au démarrage effectif de l’opération de destruction de la cargaison de 18 104, 55 tonnes de riz d’origine birmane

Le démarrage de plus de 18 000 tonnes de riz non conformes indiqué dans le communiqué du ministre du Commerce, de l’industrie et de la Promotion des PME le 30 mars 2019, est effectif ce jour. L’opération a démarré par la destruction de 140 tonnes de riz non conforme et s’étendra sur un mois.

Le riz a été enfoui au Centre de valorisation et d’enfouissement technique de Kossihouen ; les sacs ont été incinérés à Thomasset (localité située après Azaguié sur la route Nationale A1).

La cargaison de 18 104, 55 tonnes de riz d’origine birmane appartenant à Olam International Limited, convoyée par le navire ‘’Océan Princess’’, avait vu son contenu refusé par le Guinée et le Togo. Mais, les autorités ivoiriennes l’ont accueilli à bras ouverts et sont obligées de payer des millions de francs cfa pour la destruction du riz impropre à la consommation les autorités ivoiriennes l’ont accueilli à bras ouvert.

Kpan Charles

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.