Actualite

[Côte d’Ivoire/Interventions du GSPM au premier semestre 2019] Une tendance fortement en hausse par rapport à 2018


Abidjan, 10-07-2019 (lepointsur.com) Le premier semestre de l’année 2019, a enregistré 11 169 interventions de la part du Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM), soit une hausse de 20.11% par rapport à celui de 2018, qui avait enregistré 9 289 interventions et 182 fausses alertes.

Concernant les victimes, on dénombre 493 décédées, 1 561 sans évacuations ; et 12 300 transportées vers les centres hospitaliers, le tout, sur un total de 14 354 victimes constatées par le GSPM. A cette même période en 2018, on enregistrait 12 656 victimes, soit une hausse de 13,42 %.

Sur les 11 169 interventions, les accidents de circulation représentent 62,07% des cas, soit 6 933 interventions au total. Ils ont enregistré à eux seuls 12 564 victimes, soit 87,53% des victimes du semestre dont 10 743 transportées, 1 518 non évacuées et 303 décédées. 14 personnes sont décédées suite à des incendies et 84 à l’occasion de malaises ou maladies.

Quant aux incendies, ce sont 1 149 cas qui été enregistrés, soit 10,29 % des interventions. Parmi ces cas, 501 concernent des incendies de domiciles (maisons ou appartements), 127 pour les véhicules, et 212 pour les appareils à caractère électrique (compteurs, tableaux ou transformateurs).

Les hommes du feu ont été aussi sollicités pour la prise en charge de 249 aliénés menaçants ou malades mentaux, qui ont été transportés vers les hôpitaux psychiatriques de Bingerville ou des villes de l’intérieur.

Les compagnies ayant réalisé le plus grand nombre d’interventions sont celles d’Abidjan et de Bouaké, avec respectivement 4 207 et 1 141 sorties.

A Abidjan, les communes de Yopougon (2 318), Cocody (1 546), et Abobo (1 015) enregistrent le plus grand nombre d’interventions.

Concernant les engins pré-positionnés, ils ont réalisé 2 511 interventions soit 22, 48 % du total du groupement.

Boubakar Barry

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.