Actualite, Contribution

« Notion de Nation », Par Vincent Toh Bi Irié


Abidjan, 29-07-2020 (lepointsur.com) Le pays recouvre une valeur juridique et administrative. C’est une carte ou une figure géométrique.

Une Nation est l’âme du pays, au sens noble de puissance psychologique. Une Nation, c’est la partie éternelle et immatérielle, la valeur émotionnelle et affective, la charge d’Amour et la communauté d’intérêt.

En français facile, nous sommes une Nation quand nous commençons à avoir le même rêve pour le même pays, les mêmes aspirations, le même puissant attachement de cœur. Nous sommes une Nation quand de Yopougon à Guinteguela, de Tioronaradougou à Aboisso, d’Olodio à Tankesse, de Raviart à Yabayo, d’Apropronou à Tieme , de Dabou à Djibrosso, de Botro à Adzope, de Gbagbam à Kimbirila Nord, de N’Zekrezessou à Papara, de Dassoungboho à Dougroupalegnoa, d’Appimandou à Mahandiana Sokourani, de Gabiadji à Dioulatièdougou, de N’Zekrezinssou à Andokékrénou, de Djamadjoké à Kahin-Zarabaon, de Dapeoua à Ondéfidouo, de Liliyo à Molonou-Blé, de Opouyo à Krofoinsou, d’ Akoboissué à Vouéboufla, de Grihiri à Togoniéré, d’Amêlêkia à Gbangbégouiné, de Gbongaha à Biannouan, de Gualébré-Galébouo à Oglwapo, de Gbolouville à Akpassanou, d’Oress-Krobou à Zégo, de N’Goloblasso à Siempurgo…. nous nous sentons appartenir à la même terre, nous nous sentons sœurs et frères, nous mourrons pour les mêmes causes et les mêmes passions.

Quand les nuages deviennent opaques et que les Oracles annoncent la furie des pluies, rappelons-nous que nous voulons être une Nation…..

Par Vincent Toh Bi Irié, préfet d’Abidjan

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.