Actualite

Malgré le congrès / Trop d’intérimaires au Rdr


SanPedro_Ouattara_Soubre_0043Le Rdr (Rassemblement des républicains) a battu le rappel de ses troupes, dimanche 22 mars 2015, au palais des Sports de Treichville lors du congrès extraordinaire de ce parti pour l’investiture de son candidat S.E.M Alassane Ouattara à la prochaine élection présidentielle.

Si le défi de la mobilisation a été relevé avec “plus de 50 000 militants,” selon le président du comité d’organisation, Adama Bictogo ; la question de la titularisation des intérimaires que sont la chancelière Henriette Dagri qui fait office de présidente du Rdr et Amadou Soumahoro qui joue le rôle de secrétaire général, a laissé un goût d’inachevé.

Sur cet aspect, le Président de la République Alassane Ouattara était très attendu. Ce, pour mettre un terme à toutes les supputations sur le fait qu’il demeure, malgré ses charges présidentielles, le numéro 1 du Rdr. Même si cela n’était pas à l’ordre du jour, l’annonce officielle de la confirmation des intérimaires ferait taire toutes les mauvaises langues.

Sérieusement pour moi, je savais que ce congrès extraordinaire pour la réélection de notre candidat, S.E.M Alassane Ouattara était une fête qui allait réussir. Mais j’attendais que le Secrétaire général par intérim, Amadou Soumahoro et notre maman Henriette Diabaté soient confirmés dans leur rôle,” a indiqué  Dosso Moussa, un militant venu de Korhogo (région au nord de la Côte d’Ivoire) spécialement pour ce grand événement du parti à la case.

Du côté de la direction du Rdr, personne ne veut aborder ce sujet. Et le président du comité d’organisation, Adama Bictogo semble aller à l’essentiel en donnant les objectifs fixés par son parti: ” Nous demandons la réélection du Président Alassane Ouattara à plus de 75%.”

Si l’objectif est de faire “réélire” Alassane Ouattara, pourquoi ne confirme-t-il pas les intérimaires qui méritent cette “onction de sa part” ? S’interroge un jeune militant ; dont l’avis ne semble pas être partagé par certains de ses camarades.

Moi je suis confiant que la confirmation de notre maman, Henriette Dagri Diabaté ne sera que la reconnaissance et le mérite d’un amour et d’”un vivre ensembletel que prônés par le Rdr,” soutient Khalil Silla au Grin (lieu de partage de thé et d’informations sur leur parti) de Yopougon-Wassakara, l’une des communes du District d’Abidjan “acquises” à la cause du Front populaire ivoirien (Fpi).

Dans un lieu similaire au PK18 sis dans la commune d’Abobo, le fief de M. Ouattara, l’un des férus du Rdr Traoré Ahmed abonde dans le même sens, mais ne propose pas la confirmation du Secrétaire général par intérim. “Je suis pour la confirmation de notre ‘‘vielle-mère’’, Henriette Dagri Diabaté. Mais, pas celle d’Amadou Soumahoro, parce qu’il est le problème de notre parti. Il faut laver ce linge sal avant qu’il ne soit confirmé,” réplique Traoré Ahmed sans toutefois nous expliquer les raisons.

Est-ce pour ces sons discordants que le Président des Ivoiriens, Alassane Ouattara met-il du temps à confirmer les intérimaires du parti qui l’a porté au sommet de l’Etat ? En tout état de cause, la confirmation des intérimaires tarde et le “Bravetchè” (petit nom du Président Ouattara) gagnerait à se décider.

Seriba Koné

Commentaires

commentaires