Actualite

[Journée internationale des droits de la femme] Les femmes ‘’d’Amazone’’ célèbrent l’ambassadrice Chantal Fanny


Les femmes de l’association Amazone, ont célébré et rendu un vibrant hommage à l’ambassadrice, S. E. Mme Chantal Fanny, au cours d’une cérémonie organisée en différée de la journée internationale des droits de la femme, le dimanche 17 mars 2019.

Ténue à Yopougon-Andokoi, cette cérémonie a été le lieu pour les femmes ‘’d’Amazones’’, de traduire leur engagement et leur gratitude à la maire de la commune de Kaniasso, Mme Chantal Fanny, pour son soutien infaillible à leur égard à travers le Réseau international des femmes leaders (Rifeld), qu’elle préside.

Mme Chantal Fanny, qui s’est fait représenter pour l’occasion par Mme Safiatou Doumbia, conseillère municipale à la mairie de Kaniasso, a, par la voix de sa représentante, remercié ces dames venues nombreuses lui témoigner leur reconnaissance.

Mme la représentante de S.E. Mme Chantal Fanny, Mme Safiatou Doumbia en compagnie de quelques femmes ”d’Amazone”

Dans sa prise de parole, Safiatou Doumbia a également annoncé que le Rifeld entreprendra, très prochainement des tournées dans le District d’Abidjan, afin de renforcer les liens entre l’organisation et les femmes. «Le Rifel compte faire des tournées dans toutes les communes du District d’Abidjan, dont la première a été attribuée à la commune de Yopougon, qui se tiendra à la place Ficgayo, très prochainement», a-t-elle déclaré.

C’est dans une ambiance bon enfant que c’est déroulée cette cérémonie, organisée en l’honneur de celle qu’on appelle affectueusement ‘’la dame de fer’’, par son charisme et sa bravoure en tant que femme.

Présidée par S. E. Mme Chantal Fanny, le Rifel est une organisation qui lutte pour une meilleure prise en charge de la femme dans la société rurale et urbaine. Elle propose en effet, l’encadrement des femmes désireuses de participer à la vie sociale et politique de leur pays.

Les activités du Rifeld, ont été officiellement lancées le samedi 2 février 2019, au Palais des sports d’Abidjan-Treichville, précise-t-on.

Georges Kouamé

Commentaires

commentaires