Actualite

[Côte d’Ivoire] L’Oneci lance le Rnpp et la phase pilote de l’enrôlement pour la nouvelle CNI le 11 décembre


-Ce qu’il faut savoir

L’office national de l’état civil et de l’identification (Oneci) a organisé un atelier de formation à l’attention de plus d’une vingtaine de professionnels de la presse et des médias samedi 30 novembre 2019, à Abidjan pour annoncer le lancement officiel du Registre national des personnes physiques (Rnpp) et la phase pilote de l’enrôlement pour la nouvelle carte nationale d’identité (CNI).

Le lancement officiel du Registre national des personnes physiques (Rnpp) et la phase pilote pour l’enrôlement pour la nouvelle carte nationale d’identité (CNI) est prévu le 11 décembre 2019, suivi de l’enrôlement du premier citoyen avec cible les membres du gouvernement a annoncé Mme Kéïta Naba, chef projet titre d’identité à l’ONECI, lors de ce séminaire.  Autant affirmer que le lancement officiel du nouveau système, qui mettra fin aux enrôlements actuels, commencera par le chef de l’État, Alassane Ouattara.

Selon Mme Kéïta, cette phase pilote pour l’enrôlement ‘’prévue durer deux semaines’’ vise des régions cibles. Notamment, celles du Goh, du Poro, de San-Pedro, de la Mé, du Gbekê et du Cavally. Avant de passer à la phase générale en phase de généralisation sur l’ensemble du territoire fin janvier 2020, l’Oneci prendra deux semaines pour faire la synthèse de l’opération pilote.

Cette opération commencera par le renouvellement des titres de CNI arrivés à expiration, qui est «l’urgence pour l’instant jusqu’en juin 2020, mais parallèlement à cela le nouveau système pourra enregistrer de nouvelles demandes de mise à jour de la CNI », a indiqué Mme Kéïta Naba, ajoutant par ailleurs, « les deux cartes, la précédente et la nouvelle vont cohabiter jusqu’à l’expiration des anciennes cartes qui sont encore en circulation ».

Elle a mentionné que le nouveau système produira les documents définitifs des demandeurs qui détiennent des reçus d’enrôlement et qui n’ont pas encore obtenu leurs cartes nationales d’identité.

Vers la sécurisation des bases de données par l’Oneci. Le directeur général de l’Oneci, Diakalidia Konaté, a donné l’assurance que tous les problèmes qui seront détectés dans la phase pilote seront ‘’corrigés’’ et que courant janvier 2020, début février les délais de productions seront enclenchés et l’Oneci pourra ‘’faire l’essentiel’’. « Avec la nouvelle carte nationale d’identité, à puce, les Ivoiriens ont la possibilité de faire la demande en ligne, une innovation majeure qui marque la dématérialisation des requêtes en matière d’identification », a-t-il indiqué.

Désormais, toute personne vivant ou séjournant en Côte d’Ivoire, ou encore tout ivoirien vivant à l’extérieur, disposera, avec la réforme de l’identification et de l’état-civil, d’un identifiant unique appelé numéro national d’identification (NNI).

« Cette réforme va permettre d’annihiler pour de bon la fraude sur l’identité dans notre pays », a assuré M. Konaté, précisant que le RNPP permettra également de mieux maîtriser le flux migratoire dans le pays. Il vise à surtout à permettre à « tout le monde d’avoir une identité, afin qu’il n’y ait plus d’apatrides ni de personnes sans identité dans le pays », a-il expliqué.

L’Oneci a répondu aux attentes des journalistes à travers des questions-réponses. Ph. Dr

La nouvelle carte nationale d’identité permettra à son détenteur de pouvoir accéder à certains services comme la plateforme de la CEI, le paiement d’impôts, de factures de CIE et de la Sodeci…

Il pourra être établi à partir de l’âge de 5 ans pour les enfants à la demande de leurs parents. L’âge de la majorité civil est fixé à 18 ans, et l’âge d’établissement de la carte nationale d’identité sans autorisation parentale à 16 ans en Côte d’Ivoire.

L’une des innovations de cette nouvelle carte d’identité est qu’on peut en effectuer la demande ou le renouvellement sur internet à partir du site de l’ONECI, www.oneci.ci. Le projet de Registre national des personnes physiques va s’étendre sur 10 ans.

Le coût de l’opération. Cette modernisation de l’état civil se fera à travers six axes stratégiques dont la réforme du cadre juridique, institutionnel ; le renforcement des capacités organisationnelles et infrastructurelles ; et la création d’un fichier unique de la population pour un coût d’environ près de 460 milliards Fcfa.

Cependant, la direction génération de l’Oneci a déploré l’existence de 509 021 CNI non retirées en souffrance au sein de leur service.

L’opérateur Semlex a signé une convention avec l’État de Côte d’Ivoire afin d’appuyer l’ONECI en matière d’identification.

Pour éviter les frais de gestion des stocks, désormais pour cette nouvelle opération les demandeurs auront jusqu’à 3 mois pour retirer leur pièce dès réception du SMS de ‘’retrait’’. Passé ce délai, la pièce sera ‘’incinérée’’ et le demandeur ‘’reprendra la procédure.’’

Le gouvernement,  par décret n° 2019-454 du 09 mai 2018 a adopté la création du registre national des personnes physiques (Rnpp) en vue de mettre en place un fichier unique des 25 000 000 de population ivoirienne par l’attribution de numéro national d’identification.

Ce projet doit débuter par le renouvellement  des CNI pour s’étendre progressivement à l’état civil source de l’identification et ensuite à la gestion du flux migratoire.

S.K.

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.