Actualite

RGPH2014/ Les vérités crues de Guikahué à Mabri


Maurice Kacou Guikahué (Ph: Dr)

Maurice Kacou Guikahué (Ph: Dr)

C’est en plein recensement que le ministre du Plan se promenait dans les départements pour sensibiliser les gens. Ce qu’on aurait pu faire trois mois avant’’, a expliqué M. Maurice Kacou Guikahué du PDCI-RDA, ajoutant encore que “c’est un problème de communication’’ et non “une affaire de FPI’’. C’était  jeudi 5 juin 2014 face à la presse. A en croire, le membre du RHDP, “les difficultés du recensement, disons-nous la vérité, ce n’est pas une affaire de boycott du FPI. Le ministère (du Plan) a mal préparé son affaire. La communication était mauvaise’’, a-t-il tranché. Pour le secrétaire exécutif du PDCI, le parti de l’ancien chef d’Etat Henri Konan Bédié, grand allié du président de la République Alassane Ouattara, il aurait fallu “sensibiliser tôt’’, expliquant qu’ “il y a une différence entre la sensibilisation et la mobilisation’’. Et l’un des agents recenseurs d’enfoncer le clou. ” Le ministre Guikahué a touché seulement un des aspects qui on fait que ce recensement est en train de trainer. C’est vrai la sensibilisation n’as pas été faite correctement, mais toute l’opération a été bâclée, la formation des agents recenseurs ne s’est pas faite correctement. Ils ont été formés avec un portable autre que celui avec lequel ils devaient travailler, donc il leur a fallu eux-mêmes prendre le temps d’apprendre à manipuler ce téléphone, entre temps le délai du contrat signé avec les agents était arrivé a expiration. Donc ils ont demandé une rallonge pécuniaire qui leur a été refusé et comme personne n’aime travailler gratuitement ils ont fait traîner l’opération, le mot n’a eu aucune incidence le recensement a été mal préparé par le ministère et l’Ins”, conclu notre interlocuteur qui a requit l’anonymat.

Kpan Serges

Commentaires

commentaires

Vote final

Note finale 0