Collectivités

Rencontre de la Mudeska avec le maire de Kaniasso


La question du développement de la région au centre des débats

La Mutuelle du développement économique et social de Kaniasso a été reçue le week-end dernier par Mme Chantal Fanny, maire de ladite commune .Son cabinet, sis à Yopougon-Andokoi, au quartier Fanny, a servi de cadre à cette rencontre. La première du genre.

Le samedi 25 janvier 2014, restera à jamais gravé dans la mémoire des ressortissants de la commune de Kaniasso. Et pour cause, leur rencontre avec le maire de Kaniasso. La première du genre depuis la création de cette union. C’est ce qu’a exprimé Monsieur Fanny Inza, le secrétaire général de la mutuelle. Prenant la parole, après la bénédiction de l’Iman Ibrahima Bamba, il a remercié le maire pour sa disponibilité. Avant de situer le contexte de sa naissance. «Cette union que nous sommes en train de sceller est un début de développement économique et social pour la région de Kaniasso », a-t-il fait savoir. Poursuivant, il a exprimé son vœu de voir le maire prendre sa carte de membre. « La mutuelle se met à votre entière disposition pour le développement économique et social de Kaniasso. Nous souhaiterons que vous preniez votre carte de membre », a-t-il ajouté. Lui emboîtant le pas, le maire de Kaniasso a, à son tour,exprimé sa joie de les recevoir. « Je suis émue, contente de vous recevoir. Vous attendez ce moment. Je l’attendais aussi », a-t-elle dit. Donnant les raisons du non-développement de leur région, elle s’est voulue clair : « Kaniasso, c’est une famille. Cette rencontre prouve que,malgré les divergences, nous nous rencontrons pour avancer. L’évolution de Kaniasso par rapport au District du Denguelé montre que nous sommes à la traîne. Parce que nous sommes désunis. » Voilà pourquoi selon elle, il faut une union, une entente à leur sein pour prétendre à un quelconque développement. « Il faut qu’on se mette ensemble pour avancer. Je vous demande pardon humblement. Mettons-nous ensemble pour avancer », a-t-elle plaidé. Au nombre des actions qu’elle entend mener, elle s’est attardée sur quatre points essentiels. Notamment la voirie, la santé, l’éducation et l’agriculture. Concernant l’agriculture, elle a proposé le bitumage de l’axe Odienné-Kaniasso,un trajet de 35 Km. Quant à l’éducation, de nouvelles écoles seront en voie d’achèvement. Car dira-t-elle, « Seulement 7% des enfants atteignent le Bac. Depuis Août 2013, nous avons entrepris la construction d’une école. » Pour ce qui est de l’agriculture, elle envisage de monter une petite unité de transformation de l’anacarde. « Pourquoi pas le miel d’anacarde de Kaniasso ? », s’est-elle interrogée. Il a été également question d’un fonds de soutien aux femmes pour leur permettre de se prendre en charge. La construction d’une cité pour pallier le déficit en logements, d’une salle de jeu et la réhabilitation du centre polyvalent étaient au centre de ses priorités. Pour atteindre ces objectifs, elle a souhaité la participation de tous les membres de la mutuelle. Cette rencontre suivie d’échanges entre les hôtes et le maire Chantal Fanny, a pris fin par une visite des locaux de son cabinet. En somme, un bel exemple d’union, qui montre bien la volonté des kaniassokas à emprunter le train du développement.

Opportune Bath

Commentaires

commentaires


Les commentaires sont fermés