Manchester United – Manchester City (4-2) : United s’offre le derby et revient à un point d’Arsenal


Touré a eu un mauvais moment au milieu de terrain à Old Trafford le dimanche

Touré a eu un mauvais moment au milieu de terrain à Old Trafford le dimanche

Mené 1-0, Manchester United a finalement étrillé son rival et voisin, Manchester City (4-2), lors de la 32e journée de Premier League, dimanche, à Old Trafford. Ce succès dans le derby mancunien permet aux hommes de Louis Van Gaal de conforter leur troisième place au classement et de revenir à une longueur du deuxième, Arsenal. City reste quatrième à quatre points de United.

Il n’y a pas eu photo entre United et City dans le 169e derby de Manchester. Malgré l’ouverture du score précoce de Sergio Agüero en début de rencontre, les Red Devils ont rapidement inversé la tendance avant de croquer progressivement leurs voisins (4-2). Young, Fellaini, Mata et Smalling ont montré la voie. Grâce à ce succès, les hommes de Louis van Gaal s’installent à la troisième place et repoussent les Citizens, quatrièmes, à quatre points du podium. Cerise sur le gâteau : MU met fin à une série de quatre revers de suite face au voisin en championnat.

Quatre défaites lors des quatre derniers déplacements en Premier League : pour Manchester City, ça commence à faire beaucoup. Les Citizens n’avaient plus connu pareille déconvenue depuis 2006. Pourtant, les hommes de Manuel Pellegrini avaient pris le match par le bon bout. Pendant dix minutes. Le temps pour Silva de servir Agüero sur un plateau (1-0, 8e) pour l’ouverture du score. Le seul rayon de soleil dans un match où les Skyblues ont par la suite totalement déjoué.

L’improbable doublette Young-Fellaini a fait basculer le scénario de la rencontre. Buteur chanceux (1-1, 14e), l’ailier anglais, désigné homme du match, a d’abord remis son équipe sur les bons rails avant de servir parfaitement Fellaini pour le deuxième but (2-1, 27e) . Une tête placée du Belge. L’ancien milieu d’Everton a encore fait des dégâts dans la défense adverse. Son jeu en pivot et son aisance dans le domaine aérien ont causé des migraines à Demichelis, Mangala et Kompany.

Manchester City a complètement coulé

Si Fellaini a brillé, Kompany, son compatriote, est totalement passé à côté. Une fois de plus cette saison. Le capitaine des Citizens avait estimé avant la rencontre que le moment était “bon” pour affronter MU, il s’est lourdement trompé. Constamment en retard, pas dans le bon tempo et dépassé dans les duels, le joueur de 29 ans a bu la tasse. Son seul fait d’arme marquant : un tacle aussi dangereux qu’affreux sur Blind (43e) qui aurait dû lui couter un rouge. Manuel Pellegrini a préféré stopper l’hémorragie en le sortant à la pause. Mangala, entré à sa place, n’a pas fait beaucoup mieux.

Le défenseur français était aux abonnés absents, comme Yaya Touré, sur le troisième but, plein de sang-froid signé Mata (3-1, 67e) après un superbe relais avec Rooney. Le Tricolore a également couvert tous ses adversaires moins de dix minutes plus tard, permettant ainsi à Smalling d’aggraver le score (4-1, 73e). Manchester City est apparu totalement inoffensif en seconde période. Amorphe, imprécis et brouillon offensivement, tout le contraire de United. Les Red Devils ont frappé un grand coup à Old Trafford et se placent en embuscade dans la course à la deuxième place. Bonus : ils ont enfoncé des Citizens toujours en plein doute. Manuel Pellegrini peut se faire du souci. La fin de saison va être longue.

EuroSport

Commentaires

commentaires