Actualite, Point Sur

Législatives 2016/Seule femme tête de liste dans la Région du Folon : Chantal FANNY priée de se retirer. Qu’en est-il de la Parité homme femme de l’article 36 de la nouvelle Constitution?


CIV-lepointsur.com (Abidjan, le 29-11-2016) Selon l’article 36 de la nouvelle Constitution ivoirienne, “l’Etat œuvre à la promotion des droits politiques de la de la femme en augmentant ses chances d’accès à la représentation dans les assemblées élues. Les modalités d’application de cet article sont fixées par la loi.”

Alors qu’elle exprime parfaitement la politique de la parité homme-femme du Président de la République contenue dans cette Constitution, Chantal Fanny, seule femme candidate tête de liste dans la région du Folon, est priée de retirer sa candidature au profit du député sortant désigné par le RHDP.

Sincère et fraternelle communion entre la candidate Chantal Fanny et les populations qui soutiennent sa candidature.

Sincère et fraternelle communion entre la candidate Chantal Fanny et les populations qui soutiennent sa candidature.

Depuis le lundi 28 novembre 2016, dans un journal de la place, le député sortant a décidé de passer à l’offensive en se lançant dans des attaques gratuites sur deux de ses adversaires déclarés.

Venant de la part du député Koné Abdoulaye qui, prétend être en pôle position et surtout qui bénéficie du soutien du RHDP , il y a lieu de se poser des questions et surtout de savoir quelles sont ses motivations, quand on sait que les élections ne sont pas l’occasion pour des pugilats ou dénigrements, mais plutôt une force de persuasion pour convaincre les électeurs qui, eux sont dans la réalité du quotidien et qui savent mieux que quiconque, où se trouve leur intérêt et à qui ils vont donner leur voix, afin de mieux exprimer leurs réalités.

Plutôt que de prôner le bon ton, l’honorable Aboulaye Koné choisit de brandir sa carte de militant du Rdr. Le faisant, il veut donner la preuve que son seul militantisme suffit à être réélu pour porter la voix des populations qu’il avait pourtant abandonnées juste après son élection en 2012. Dans cette région du Folon, où  tout le monde se connaît pratiquement. A-t-on besoin de convaincre par le dénigrement ou juste par l’appartenance à un parti politique ?

Au contraire, consciente du retard accusé par sa région, avec le budget quasi-inexistant de la mairie de Kaniasso, Chantal Moussokoura Fanny est parvenue à ouvrir plusieurs chantiers de développement. Diplomate de formation, cette brave dame est Maire de la commune de Kaniasso depuis les dernières élections municipales de 2013. Conseiller Spécial du Président Soro Guillaume depuis la Primature jusqu’au Parlement aujourd’hui, elle a contribué à ramener la paix en Côte d’Ivoire après que celle-ci a été secouée par la grande crise.

Directrice Régionale de campagne chargée de l’animation et la mobilisation des femmes de la région du Folon lors des campagnes présidentielle et référendaire, elle fait partie des artisans de la victoire de ces deux élections avec plus de 99% des voix et particulièrement dans sa commune avec 99,98% de voix pour le deuxième mandat du candidat Alassane Ouattara. Sa dévotion et ses actions sur le terrain, lui valent aujourd’hui une vague de sympathie et de mobilisation en soutien à sa candidature bien qu’elle y va sous la bannière indépendante.

« Elle a le soutien de toute la population de sa circonscription électorale, car nous ne voulons plus que nos parents soient utilisés comme du bétail électorale », avoue, T. Adama, ressortissant de Koro-Oulé dans la commune de Kaniasso que nous avons joint par téléphone. Quant à Cissé S. de Sokro, il dit : ” nous attendons le leader qui pourra porter notre voie au sommet de l’Etat afin qu’on puisse nous aider , voyez vous même l’état de la route Minignan-Sokro…”

Idrissa Konaté

Commentaires

commentaires