Actualite, La page de la femme

[Festibo 2020/Edition bilan] L’autonomisation des femmes, condition essentielle au développement de la région du Bounkani


Bouna, le 05-12-2020 (lepointsur.com) Les organisateurs du festival des danses traditionnelles du Bounkani (FESTIBO) sont pleinement engagés sur la scène du développement dans le cadre de la promotion de l’autonomisation des femmes de la région.
C’est dans cette dynamique que le Centre de démonstration et de promotion de Technologies (CDT) a procédé à la présentation de ses activités le samedi 05 décembre 2020 au foyer des jeunes de Bouna.
En effet, étant au coeur des équilibres familiaux, culturels, sanitaires et socagricoleBouna  femmes jouent un rôle central en matière de santé, de développement et d’éducation.
Alors, c’est à juste titre que leur autonomisation, selon le Président de conseil régional du Bounkani, Hien Philippe, est un indispensable facteur de paix et de progrès social, économique et environnemental.
Je suis convaincu que donner aux femmes le droit de choisir leur vie en toute autonomie, partout dans le Bounkani est notre leitmotiv pour encore relever de grands défis dans la région ”, s’est-il prononcé.
Pour le président Hien Philippe, ce partenariat avec le CDT, c’est de mettre à la disposition des femmes des petites choses qui leur facilitent la vie et qui réduisent la pénibilité du travail qu’elles font au quotidien. 
Quant à la représentante des femmes de la région, Hepete Hoho DAH, elle n’a fait que se réjouir et féliciter les actions de développement du président Hien Philippe en faveur des femmes.
Prenant la parole à son tour, le directeur général du CDT, Meité BASSESSE a présenté les activités de sa structure et justifié sa présence en cette édition bilan du FESTIBO.
 
Au cours de cette présentation, Docteur Meité BASSESSE a fait savoir que le CDT a pour mission de susciter et de stimuler la création de petites et micro-entreprises agro industrielles, renforcer la capacité de production industrielles de notre pays.
 
Selon lui, le CDT est dans la région de Bounkani pour faire corps avec les populations autour d’un projet de développement. Car, Bouna a entrepris de développer la région à travers la culture. Mais, à côté de cela, il faut des initiatives d’accompagnement.
 ” Nous sommes venus pour accompagner et encadrer les initiatives locales afin d’aider le conseil régional en lui donnant des perspectives entrepreneuriales autour d’un grand bastion d’emplois qu’est la transformation des matières premières agricoles, s’est-il justifié.
 
Cependant, le CDT étant une structure d’accompagnement, pour lui, le Président du conseil régional du Bounkani a fait un bon choix en choisissant la femme comme levier du développement.
 
En présence du représentant du Préfet de région, Kakou Tanoh Armand Landry du sénateur Noufé Sansan, du député Kambou Sié et de nombreuses femmes venus de divers horizons, le directeur général du CDT et son équipe ont procédé à la démonstration de ses outils technologiques.
L’action de ce partenariat au sein de cette édition 8 s’inscrit donc pleinement dans cette ambition féministe.
Médard KOFFI, envoyé spécial à Bouna

Commentaires

commentaires