Actualite

Élections britanniques: David Cameron s’assure de la majorité absolue


Le scénario d’une nette victoire se confirme pour les Tories. Les conservateurs étaient crédités de 325 députés, à un siège de la majorité absolue, par une projection de la BBC diffusée ce vendredi 8 mai peu avant 6 heures du matin qui attribuait 232 sièges au Labour et 56 aux nationalistes écossais du SNP.

Cette projection diffusée après dépouillement des deux tiers des circonscriptions s’est confirmée au fil de la journée. David Cameron peut donc former un nouveau gouvernement sans avoir besoin de trouver des alliés. Voir ci dessous, cette dernière projection.


DAVID CAMERON

Des estimations confirmées par l’agence Reuters à la mi-journée faisant état de 325 sièges assurés pour le parti conservateur contre 229 pour le Labour. Quelques heures plus tard, l’AFP confirme indiquant que le parti de Cameron compte 326 sièges. Selon la BBC, les Tories pourraient rafler 330 sièges.

Par ailleurs, David Camerona a rencontré la reine Elizabeth II vers midi pour officialiser sa réélection et recueillir son assentiment en vue de constituer un nouveau gouvernement.

“Une très grande nuit pour le parti conservateur”

Les conservateurs avaient déjà créé la surprise en sortant largement en tête des élections législatives britanniques avec 316 députés contre 239 aux travaillistes selon les premières sondages de sorties des urnes. Le Premier ministre sortant David Cameron, confortablement réélu député dans sa circonscription, a déclaré vendredi que c’était “une très grande nuit pour le parti conservateur”, bien parti pour former une majorité sans avoir besoin de trouver des alliés.

“J’ai toujours dit que la seule enquête d’opinion qui compte est celle du jour d’élection et je dirais que cela n’aura jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui. On a eu une réponse positive à une campagne positive”, a-t-il aussi ajouté. De son côté, le dirigeant travailliste Ed Miliband a reconnu tard dans la soirée “une nuit très décevante pour son parti”, depuis Doncaster où il a été réélu. “Ce n’est pas le discours que je voulais prononcer”, a-t-il dit en introduction de son allocution devant la presse et de nombreux partisans, avant d’assumer l'”entière responsabilité de la défaite””. “Il est temps qu’un nouveau leader prenne le relais”, a-t-il dit.

Les lib-dems, partenaires des conservateurs dans le gouvernement sortant, étaient quant à eux menacés de perdre 46 de leurs 56 sièges. Le vice-Premier ministre Nick Clegg, qui a survécu à Sheffield, a laissé entendre qu’il pourrait démissionner de ses fonctions à la tête du parti après une “nuit cruelle et punitive”. Une démission confirmée à la mi-journée pour celui qui a finalement obtenu le maigre score de huit sièges.

Triomphe des nationalistes écossais

Selon ces dernières projections, les nationalistes écossais du SNP rafleraient 58 des 59 sièges de députés en jeu dans leur région autonome jusqu’ici considérée comme un fief travailliste inexpugnable. Le SNP décuplerait presque sa représentation à la Chambre des Communes.

Un véritable triomphe symbolisée par la victoire de Mhairi Black, une étudiante de 20 ans qui devient la plus jeune députée de Westminster depuis 1667, aux dépens du député sortant et cadre du Labour, Douglas Alexander.

mhairi black

Mhairi Black

Toute la journée de jeudi, les militants SNP sortant de l’isoloir à Glasgow, Edimbourg ne faisaient pas mystère de leur volonté “de revanche”. Ils aspirent à la tenue d’un nouveau référendum d’indépendance, après un premier rendez-vous manqué en septembre.

Hollande et Sarkozy félicitent Cameron

François Hollande s’est entretenu au téléphone avec David Cameron “pour le féliciter de son succès aux élections législatives” britanniques et “l’a invité à venir à Paris, une fois son gouvernement formé”, a annoncé vendredi l’Élysée dans un communiqué.

“Le président a marqué son attachement à l’amitié profonde entre la France et le Royaume-Uni, et au renforcement de leur partenariat dans tous les domaines notamment au sein de l’UE”, poursuit l’Élysée. Les deux hommes “sont convenus de travailler ensembles pour le succès de la Conférence sur le climat (COP 21)”, conclut la présidence.

De son côté, l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a félicité vendredi en anglais David Cameron pour sa victoire:

Commentaires

commentaires