Côte d’Ivoire/Lutte contre les maladies zoonotiques : L’Usaid initie le projet « PREDICT » dans la région de la Marahoué


Bouaflé, 14-07-2017 (lepointsur.com) Lutter contre les maladies zoonotiques en milieu rural et urbain, sont entre autres objectifs que veut atteindre l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) en Côte d’Ivoire dans les zones  issues des parcs et réserves.

Pour joindre l’acte à la parole, une délégation de l’USAID) a présenté le jeudi 13 Juillet 2017, les travaux du projet PREDICT (2) aux autorités et communautés de la région de la Marahoué  à la salle de conférence du district sanitaire de Bouaflé.

Pour Dr Zandra André, chef d’équipe One  Heath USAID, la mise en œuvre du projet PREDICT en Côte d’Ivoire est essentiellement  pour la prévention de la lutte contre les menaces des maladies zoonotiques  émergentes  et ré-émergentes dans les zones à hauts risques.

Car la Côte d’Ivoire est exposée aux maladies infectieuses qui sont dues aux agents pathogènes  zoonotiques  entre l’homme  et les animaux sauvages  ou domestiques  représentent  une réelle opportunité permet la majorité des maladies infectieuses et émergentes (MIE).

Selon les sources à ce jour, 136 individus et 816 spécimens (chauves-souris oiseaux et rongeurs) ont été prélevés. Aussi l’analyse des échantillons  qui seront  bientôt prélevés  chez l’homme   permettra d’identifier  les zoonoses pandémiques  parmi les  communautés à haut risque et chez des patients admis dans les hôpitaux identifier les facteurs  de risque biologie écologiques afin de juger les risques de contamination.

Signalons que la zone de Bouaflé a été identifiée à cause de la richesse du parc national de la marahoué qui regorge l’écotourisme  la chasse et autre  exploitation  humaine qui favorise la transmission des maladies zoonotiques entre les animaux domestiques ; les animaux sauvages et entre les animaux et l’homme. M. Bakayoko  Mamadou secrétaire général de préfecture représentant du préfet ce projet vient à point nommé pour éviter la transmission des maladies infectieuses dans la région.

Amani N’guessan Correspondant Régional.

 

Commentaires

commentaires