Actualite, Contribution

[Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020] « Tensions à l’Ouest et ce n’est pas de bonne augure » (La chronique de Fernand Dédeh)


Abidjan, 30-06-2020 (lepointsur.com) À Barthelemy Zouzoua Inabo : Le Conseil des ministres extraordinaire à l’agenda de ton camarade, ce mardi 30 juin 2020, a perturbé plus d’un membre du gouvernement. Selon mes informations, le conseil des ministres va entériner la proposition de la CEI relative à la prorogation de la révision de la liste électorale jusqu’au 5 juillet 2020. Prévue initialement pour prendre fin le 24 juin 2020, elle avait été reportée au 30 juin 2020 pour permettre au maximum de personnes concernées de s’inscrire. Visiblement, l’objectif n’est pas atteint. La CEI pointe les dernières pluies à Abidjan.

La porte-parole adjointe de la commission électorale indépendante, invitée par la télévision nationale, a été incapable d’avancer le moindre chiffre. Kô « des voix plus autorisées que la mienne viendront donner les chiffres… ». Les Zouglous disent, « ta voix n’est pas autorisée, tu fais quoi là-bas » ?

“La vie est dure mais elle mérite d’être vécue. Tant que Dieu donne le souffle de vie. En mathématiques comme dans la vie, les équations trouvent toujours des solutions. La prison, c’est pénible, mais ce n’est pas la fin…’’

En réalité, malgré la débauche d’énergie des ministres et responsables des partis politiques sur le terrain, les inscriptions sont loin des prévisions. Cela avait irrité ton camarade une semaine plus tôt.

Pour la première fois, certains de ses collaborateurs l’avaient découvert dans le registre « colère », au point d’étouffer même. Alors, pour beaucoup, le Conseil des ministres extraordinaire a sonné comme fin de la prodada alors qu’ils sont versés sur le terrain comme des abeilles. Chacun connaît ce qui peut le tuer…

Bonne nouvelle pour toi. Ton parrain va mieux, beaucoup mieux. Mes quiconque l’ont observé au cours d’un dîner à Paris avec les hommes d’affaires Israéliens et américains, le 26 juin 2020. Son retour à Abidjan est désormais imminent.

“Tensions à l’Ouest et ce n’est pas de bonne augure. Les discours ne sont pas bons entre les ex-alliés qui sont en passe de devenir des ennemis. L’Ouest est un terrain miné.’’

Mauvaise nouvelle, notre frère « twitto compulsif » menace d’entamer une grève de la faim à partir du 1er juillet 2020, « pour protester contre sa détention préventive prolongée en violation de ses droits de député et d’ancien ministre », dit-il. Je veux le comprendre. Mais il sait que je suis contre toutes les privations de liberté et de nourriture. La vie est dure mais elle mérite d’être vécue. Tant que Dieu donne le souffle de vie.

En mathématiques comme dans la vie, les équations trouvent toujours des solutions. La prison, c’est pénible, mais ce n’est pas la fin… Guerre froide ou bras de fer entre le père, ton camarade et ses « bébés gâtés de la rébellion ». Chacun est convaincu que l’autre va plier… Dieu apaise les cœurs.

Tensions à l’Ouest et ce n’est pas de bonne augure. Les discours ne sont pas bons entre les ex-alliés qui sont en passe de devenir des ennemis. L’Ouest est un terrain miné. Il ne faut surtout pas réveiller les vieux démons. Il faut savoir raison garder. Savoir se quitter pour mieux se retrouver. En respectant les mesures barrières contre la maladie à coronavirus. On fait la politique pour vivre…

Par Fernand Dédeh

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.