Actualite, Jeunesse Active

[Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020] L’artiste peintre Yapo Ayea René dépeint la situation sociopolitique avec “l’Escalier de la Gloire’’


Abidjan, le 28-10-2020 (lepointsur.com) A quelques jours de la présidentielle du 31 octobre prochain, la concupiscence politique a créé un ombrage dans le cœur des ivoiriens. Car, toutes ces valeurs prônées par les politiques  dressent désormais un tableau sombre et alarmiste.

Alors, c’est dans ce contexte alarmiste que l’artiste peintre, Yapo Ayéa René retrace la situation sociopolitique à travers son tableau baptisé « L’Escalier de la Gloire ».

Pour lui, l’on ne pourra bénéficier de la lumière divine, la renaissance, la sainteté, la gloire et la puissance divine sans toutefois outrepasser les sept marches de l’escalier décrites dans ce tableau.

Selon l’artiste, pour accéder à une telle démarche, il y a sur ce chemin de la gloire, une complexité de conception très variable. 

Dans un tel paradigme, les trois personnalités habillées aux couleurs nationales qui désirent discrètement atteindre le sommet et s’installer dans le ”fauteuil présidentiel” n’ont aucun respect pour le peuple qui est souverain.

Par ailleurs, cette œuvre qui semble être une inspiration divine tout comme d’autres, dixit l’artiste peintre, revêt d’une certaine particularité; celle qui met en exergue la souveraineté du peuple.

Car, d’après lui, Il faut reconnaitre la valeur du peuple qui donne le pouvoir. Et ce peuple ne doit pas être laissé pour contre.

Cependant, le principal but recherché par l’artiste peintre, c’est d’apaiser les cœurs, car la plupart de ses œuvres transmettent des messages divins, d’où son surnom ”Prophète de la peinture”.

Toutefois, à travers ce tableau dont les travaux lui ont pris trois mois, le Prophète de la peinture souhaite lancer un message très fort à toute la nation ivoirienne en cette période électorale, celui de redorer le blason de certaines valeurs placardées par les politiques.

Aujourd’hui, porte-flambeau de la culture dans la région de la Mé, le prophète de la peinture aborde son art dans toutes ses composantes en produisant des œuvres sur des thèmes spécifiques comme le pardon, la cohésion sociale, l’amour du prochain, l’unité nationale, l’unité africaine… 

Médard KOFFI

Commentaires

commentaires