Actualite, Point Sur

[Côte d’Ivoire Enseignement supérieur] La CNEC rentre en grève le lundi 20 mai


-Les examens du BAC et du BTS menacés

Abidjan, 18-5-2019 (lepointsur.com) La Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), a décidé de rentrer en grève à partir du lundi 20 mai 2019, de façon,  ‘’illimitée jusqu’à satisfaction’’ de leurs ‘’revendications.’’

L’information a été donnée à la presse ce samedi, au cours d’une conférence de presse au siège de ladite coordination, à l’Université Félix Houphouët-Boigny Abidjan-Cocody, par le secrétaire général, Johnson Kouassi Zamina.

Selon le conférencier, la CNEC revendique ‘’de meilleures conditions de vie et de travail’’ , et constate que les négociations entreprises entre le gouvernement et leur syndicat n’avancent pas. « Aucun de nos points de revendications n’a été à ce jour, pris en compte. Et nous avons l’impression que le gouvernement n’a pas la volonté de régler le problème », a-t-il affirmé.

M. Kouassi a, par ailleurs, indiqué, que la durée de cette nouvelle grève dépendra du gouvernement, et que, cette-fois-ci, ils sont déterminés à aller jusqu’au bout pour obtenir, satisfaction.

Parmi les points de revendications des enseignants et chercheurs du supérieur figurent, notamment l’octroi de nouveaux salaires et de nouvelles primes de recherche,  l’amélioration des conditions de travail et le paiement des reliquats des heures complémentaires de 2015-2016 et celles de 2016-2017.

La CNEC a bénéficié au cours de cet échange avec la presse, du soutien des  autres syndicats, notamment le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Côte d’Ivoire (SYLEC), le Collectif des enseignants chercheurs de Côte d’Ivoire (CODEC) et la Coalition des syndicats du secteur éducation-formation (Cosefci), de Pacôme Attaby.

Cette grève ajoute-il, se muera en sit-in et en marche au fur et à mesure qu’elle gagnera en intensité. C’est la première grève de la CNEC, après une trêve d’environ deux mois et, la 6e depuis le début de l’année.

Boubakar Barry

Encadré

Les examens du BAC et du BTS menacés

La radicalisation de la grève qui se profile à l’horizon menace les examens à grand tirage. Et pour cause. La CNEC, le SYLEC et le CODEC, entendent bloquer le déroulement des examens du Baccalauréat et du Brevet de Technicien Supérieur. “Il n’y aura pas de BAC, ni de BTS. Nous allons tout bloqué”, préviennent-ils. La menace est donc réelle.

B.B

Commentaires

commentaires