Actualite, Point Sur

Côte d’Ivoire-Armée / Un chef de guerre enlevé et gardé au Bataillon d’Akouédo (Actualisé)


‘’Commandant’’ Salif Traoré dit Tracteur (Ph:Dr)

‘’Commandant’’ Salif Traoré dit Tracteur arrêté  (Ph:Dr)

Abidjan, le 19-12-14 (lepointsur.com)-Suite à une attaque entre minuit et 4h du matin, dans la nuit du jeudi 18 à vendredi 19 décembre 2014, perpétrée contre son domicile, ‘’Commandant’’ Salif Traoré, plus connu sous le pseudonyme de Tracteur, a été enlevé par des individus puissamment armés, pour le bataillon blindé d’Akouédo.  Il réside à Attoban non loin du 35e arrondissement. Le Cdt tracteur aurait été enlevé par un commando pour une destination toujours inconnue, avec lui 25 de ses hommes.

En effet, très tôt dans la matinée du mardi 16 décembre 2014, aux environs de 6 heures, un groupe de soldats du grade de 1ère et 2ème Classe, estimant pouvoir bénéficier de privilèges particuliers, sont sortis pour ériger des barrages au nouveau camp d’Akouédo.

Devant ces actes qui sont des fautes graves et des manquements à la discipline militaire, l’Etat-Major Général des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire a pris les mesures suivantes :”Il a été procédé à un dégagement systématique de force de ces barrages érigés autour du Nouveau Camp d’Akouédo et les concernés ont été immédiatement mis aux arrêts et subiront la rigueur de la Discipline Militaire qui sanctionne de tels agissements“. Et le Chef d’Etat-Major Général des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire, le Général Soumaïla Bakayoko de poursuivre que les éléments récalcitrants seront commis à la “Radiation pure et simple des rangs des Armées“.

Le nom du Cdt Tracteur, Traoré Salif serait-il mêlé à ce soulèvement ? En attendant d’avoir la version officielle de l’Etat-Major, les proches du Cdt Tracteur  détenu actuellement au Bataillon Blindé d’Akouédo nouveau Camp, affirment ne pas comprendre ce qui se passe. Cependant ceux-ci sont sur le pied de guerre menaçant de lancer un assaut pour faire libérer leur chef si dans les heures qui suivent celui ne retrouve pas la liberté.

>>A lire la reforme amorcée par le Général de Corps d’armée 4 étoiles, Soumaila Bakayoko

 

Pourtant, il a de tout temps soutenu que «Le pays a désormais pris une allure vers l’émergence et les Ivoiriens ont fortement besoin de sérénité. Il faut éviter toute petite crise même si celle-ci est minime, car c’est seulement dans la paix, la sérénité et le calme que le Président Ouattara pourra résoudre les problèmes et besoins de chacun. Aux dernières nouvelles le ministre Paul Koffi annonce la “radiation” des éléments de Tracteurs de l’armée

Demeurons soudés et évitons de céder aux manipulations des oiseaux de mauvais augure, qui font circuler des rumeurs dont l’objectif est de nous diviser, afin qu’ils puissent attaquer le pays. Concernant la situation de certains de vos éléments, vous aurez de bonnes nouvelles dans les jours à venir». Avait dit Traoré Salif lors de la dernière révolte des bidasses. Alors question, pourquoi enlève-t-on ou arrête-t-on celui-là même qui ramenait la paix chez les jeunes gens ?

Kpan Charles/lepointsur.com

 

 

Kpan Charles/lepointsur.com

Commentaires

commentaires