Actualite

Côte d’Ivoire-Concert Kiff no Beat/Les femmes s’insurgent contre le titre «Coller la petite »de Franko


Abidjan 16 décembre 2015 (lepointsur.com)-Au cours d’une conférence de presse, le mardi 15 décembre 2015, à la Maison de la presse à Abidjan plateau, les présidentes et représentantes des associations ivoiriennes ont dénoncé vertement la chanson« Coller la Petite »de l’artiste camerounais Franco, invité au concert du groupe Kiff no Beat, le 20 décembre prochain à Abidjan.

Les femmes s’insurgent contre la chanson « Coller la petite » de Franko#Ong Gepalef

Sally Ouattara, Journaliste-Consultante  est l'une des premières femmes à se lever contre ce titre (Ph/O.B)

Sally Ouattara, Journaliste-Consultante est l’une des premières femmes à se lever contre ce titre (Ph/O.B)

Cette chanson, à en croire les femmes ivoiriennes, fait la promotion du viol et de l’inceste. De fait, elles ont dit leur volonté de faire barrage à la prestation de l’artiste camerounais.«Si ce concert n’est pas interdit, ce sont les femmes qui seront les spectatrices », a martelé Mme Koué Angèle, présidente de l’Ong Genre parité leadership féminin (Gepalef).Par ailleurs, elle a dit ne pas comprendre qu’une chanson censurée au Cameroun soit autorisée en Côte d’Ivoire.

Le viol des petites filles commence dans la cellule familiale.Cette chanson insulte les femmes de Côte d’Ivoire.” S’est-elle indignée.

Avant de menacer: « la machine est déjà lancée et nous irons jusqu’au bout. Si ce concert n’est pas annulé, nous allons lancer un mot d’ordre à toutes les femmes de Côte d’Ivoire. »

Bien avant la présidente de l’Ong Gepalef, plusieurs femmes, notamment  des présidentes d’associations, d’Ong et de la société civile ont également donné de la voix pour exiger  l’annulation de ce concert.

 En effet, pour Sally Ouattara, journaliste-consultante aux questions relatives à la femme, « en toute chose, il faut quelqu’un qui se lève. »

Les femmes des différentes organisations  féminines et associations ont donné de la voix (Ph/ O.B)

Les femmes des différentes organisations féminines et associations ont donné de la voix (Ph/ O.B)

Voilà pourquoi elle a été l’une des premières femmes à exprimer son indignation face à cette chanson, qu’elle qualifie de ‘’déchet sexuel’’.«Nous avons pensé à nos autorités pour interdire cette chanson en Côte d’Ivoire. Nous demandons au ministre de la femme, de la famille et de l’enfant, Anne Ouloto de prendre ses responsabilités. »A-t-elle dit pour terminer.

Pour rappel, la chanson «Coller la petite» de Franko a été interdite de diffusion le 2 novembre 2015. Cette chanson est jugée obscène et inciterait à la danse « coller serrer.»

Opportune Bath

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

commentaires