CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs


Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des principaux championnats européens. “Jeune Afrique” revient en images sur ces joueurs incontournables que l’on devrait retrouver en Guinée équatoriale pour la CAN 2015 (17 janvier-8 février).
1/ Eric Choupo-Moting (Schalke 04, Allemagne)

Son passage de Mayence à Schalke 04 ne lui a pas fait perdre son efficacité. L’attaquant camerounais, par ailleurs promu vice-capitaine des Lions Indomptables, s’est installé à la seconde place du classement des buteurs de la Bundesliga avec 8 buts.

2/ Cissé (Newcastle United, Angleterre)

Avec ses sept buts, le Sénégalais peut espérer battre son record anglais (13 réalisations entre janvier et juin 2012), alors qu’il venait de rejoindre les Magpies en provenance de Fribourg (Allemagne). Le 6 décembre, Papiss Cissé a, grâce à son doublé, fait tomber le Chlesea de Drogba (2-1) pour la première fois de la saison en Premier League.

3/ Cheikh Diabaté (Bordeaux, 8 buts)

Huit buts – soit aussi bien qu’en 2011-2012 et 2012-2013 – deux passes décisives et un rôle de taulier chez les Girondins : la huitième saison de l’attaquant malien à Bordeaux débute bien. Diabaté, en partance pour la CAN 2015, classé atypique par les spécialistes, semble arriver à maturité, à bientôt 27 ans

4/ Papiss Cissé (Newcastle United, Angleterre)

Avec ses sept buts, le Sénégalais peut espérer battre son record anglais (13 réalisations entre janvier et juin 2012), alors qu’il venait de rejoindre les Magpies en provenance de Fribourg (Allemagne). Le 6 décembre, Papiss Cissé a, grâce à son doublé, fait tomber le Chlesea de Drogba (2-1) pour la première fois de la saison en Premier League.

5/ El Arabi Soudani (Dynamo Zagreb, 9 buts)

Seize buts pour sa première saison en Croatie, et déjà neuf au bout de 18 journées. L’international algérien, bien parti pour décrocher un second titre national, tient la moyenne. Et un transfert dans un championnat plus huppé l’été prochain n’est pas à exclure. Même s’il n’est pas toujours titulaire en sélection, Soudani appartient au noyau dur des Fennecs, sur lequel s’appuie Christian Gourcuff.

6/ Wilfried Bony (Swansea City, 7 buts)

Comme Sakho et Cissé, Bony évolue dans un club qui espère décrocher une place en Ligue Europa. Et avec sept buts, l’Ivoirien est dans la roue de quelques serials buteurs nommé Aguero, Sanchez ou Costa. Pour sa deuxième saison britannique, l’attaquant des Eléphants peut espérer faire aussi bien que 2013-2014 (16 buts).

7/ Abdoulaye Diaby (Mouscron-Péruwelz, 11 buts)

Prêté par Lille, qui aurait bien besoin de lui en ce moment, Diaby est aujourd’hui le meilleur buteur du championnat de Belgique. Le club français le récupèrera à la fin de la saison. D’ici là, le jeune Malien au aura sans doute disputé sa première CAN avec les Aigles.

8/ Yassine Chikhaoui (FC Zurich, 7 buts)

Longtemps, la carrière de Yassine Chikahoui a été perturbée par les blessures. Depuis plusieurs mois, celui qui est considéré comme une des joueurs tunisiens les plus doués de sa génération n’est plus tracassé par son corps : buteur en club, dont il est le capitaine, il est aussi un des rouages essentiels des Aigles de Carthage. Une vraie revanche sur le mauvais sort.

9/ Seydou Doumbia (CSKA Moscou, 7 buts)

Depuis 2010 qu’il évolue en Russie, Doumbia a pris l’habitude de s’installer parmi les meilleurs buteurs. Encore une fois, l’Ivoirien est dans la lignée des saisons précédentes. Auteur de 7 buts, à égalité avec son coéquipier nigérian Ahmed Musa, Doumbia intéresse Liverpool (Angleterre), lassé des frasques à répétition de Mario Balotelli. Un départ cet hiver de Russie est même envisagé.

10/ Diafra Sakho (West Ham, 7 buts)

Débarqué fin août de Metz, Sakho a rapidement mis les supporters des Hammers dans sa poche. Avec 7 buts en championnat, dont plusieurs décisifs, et quelques autres en coupes nationales, le Sénégalais s’est vite adapté à la Premier League.

Kakou avec JeuneAfrique

Commentaires

commentaires