Actualite, Point Sur

Affaire ”Reliquat de 7 millions Fcfa’’ : les ex-mutins menacent de perturber les Jeux de la Francophonie #Bouaké


De 10h30 à 14h50 minutes, soit plus de 4 heures d’horloge. C’est le temps mis par la délégation d’imams conduite par le président du Cosim, Cheick Boikary Fofana  pour échanger le mardi 25 avril 2017 avec les ex-mutins à Bouaké réunis au bureau local de l’organisation islamique, logé dans l’enceinte de la grande mosquée au quartier Dougouba.

Les discussions entre les deux parties étaient essentiellement portées sur la question du paiement des 7 millions Fcfa de reliquat que reste devoir l’État aux 8400 ex-mutins après le premier décaissement de 5 millions Fcfa début janvier. Visiblement remontés contre le retard accusé pour le paiement de la dernière partie de leurs primes, le zèle de quelques ex-mutins postés devant l’édifice religieux n’aura pas permis aux hommes de médias d’avoir l’exclusivité des résolutions des échanges. Vu la furia dont faisait preuve ces militaires, les imams hésitaient à leur dévoiler le contenu de leur message.

Même si aucun communiqué officiel n’a été livré, Il ressort selon des sources bien introduites, que la délégation du Cosim serait venue informer les ex-mutins de l’incapacité du gouvernement, vu les conditions financières du pays, à accéder pour le moment à cet engagement. Aussi, les guides religieux auraient demandé l’indulgence des ex-mutins dans cette situation. Ils auraient donc plaidé pour le report du paiement.

Devant ce qu’ils n’ont manqué de revirement du gouvernement, les ex-mutins sont restés intransigeants devant les guides religieux. Se disant floués, ils ont exigé le paiement intégral du reliquat de leurs primes, au risque de perturber les Jeux de la Francophonie prévus se tenir au mois de juin en Côte d’Ivoire.  Notons que cette rencontre a enregistré la présence de plusieurs imams venus de Séguéla, Kong, Bondoukou, Korhogo et Abidjan.

Simon Debamela, correspondant

Commentaires

commentaires