Actualite, Point Sur

[70 ans après son indépendance] La Chine et ses chiffres qui nous parlent


-À la découverte de ce géant aux pieds de béton

1er octobre 1949-1er octobre 2019. Cela fait 70 ans que la République populaire de Chine est indépendante, et 40 ans qu’elle s’est ouverte au monde avec ses réalisations à chiffres multiples qui nous interpellent.

Du 13 septembre au 3 octobre 2019, dans le cadre d’un séminaire bilatéral de médias organisé par le gouvernement chinois, nous avons foulé le sol de la Chine. Nous avons eu la chance d’assister sur place au 70e anniversaire de la fête de l’indépendance de ce pays. Ce géant de l’Asie de L’Est d’une superficie de 9,597 millions km², pour une population estimée à 1,386 milliard, a transformé toute cette grandeur nature en un atout majeur pour se développer.

Des journalistes africains ont touché du doigt certaines réalités du développement de la Chine

1919-1949. Voilà les 30 premières années de son indépendance, au cours desquelles la République populaire de Chine (Choung Kwo, en chinois) s’est construite et développée loin des projecteurs en s’appuyant sur un peuple travailleur. Résultat : la Chine jouit d’une économie solide, de plusieurs sites culturels, d’un peuple qui mène une concurrence dans tous les domaines d’activités aux autres grandes puissances de ce monde.

À première vue, la Chine attire par son environnement. Le pays baigne dans un couvert forestier et des espaces verts, très bien entretenus. À Pékin, les espaces verts sont dominés par des arbres plantés à 16 m2/habitant. Selon l’administration des forêts de l’État, ce ne sont pas moins de 13 millions d’hectares de forêt qui ont été plantés depuis 2008. Cette croissance végétale, conjuguée à la repousse sur les terres agricoles russes, aurait permis de compenser à hauteur de 85 % les pertes en carbone de la biomasse dues à la déforestation dans les 34 provinces du pays.

La chine ses aéroports et ses ponts qui naissent comme des champignons

En 2015, le pays comptait plus de 300 aéroports ; l’objectif du gouvernement est de construire plus de 500 aéroports d’ici 2020. L’aéroport international de Pékin ou Beijing est bâti sur à environ 1/5e de la superficie de Côte d’Ivoire, soit 60 000 m2, avec un trafic d’environ 78 675 058 passagers/an.

La Chine construit plus de 10 000 ponts par an, selon Kang Jinchang. Pour marquer sa puissance dans la construction de cette infrastructure, le pays a érigé sur la mer le Jiaozhou Bay Bridge de Qingdao (long de 36,48 km sur de 27,5 m de large).

Avec à son actif 2956 universités pour 20 millions d’étudiants. L’espérance de vie moyenne, elle, est passée de 35 ans en 1949 à 71 ans en 2001. Autant affirmer que la Chine jouit d’une santé vitale et intellectuelle.

Les médias, l’une des forces de la Chine

Le pays de Xi Jinping mise sur la promotion de l’influence des médias chinois. La Radio Chine Internationale (RCI) est transmise en 41 langues avec une écoute de 1100 heures de programmes par jour dans 200 de radios à FM ou MW à l’étranger.

Les médias chinois poursuivent aussi l’audimat et le profit. Concernant le développement et la gestion de média audiovisuel chinois en ligne, le marché est de 725 millions d’utilisateurs dont 87,5 % d’abonnés. La Chine se vente de 13 51 chaînes de télévision dont 9 chaînes en HD et de2980 chaînes de radios.

Dans le cadre de la coopération ivoiro-chinoise, la Chine a démontré qu’elle a impulsé son développement selon sa taille.  Pourquoi pas la Côte d’Ivoire ?

Sériba Koné envoyé spécial en Chine

Encadré

La bataille de la conquête

Après 70 ans d’indépendance, la Chine a assis son autorité et rivalise avec les puissances qui l’ont attaquée hier. Elle veut être la figure de proue dans tous les domaines d’activités. Dans le cadre de son initiative, « la Route et la ceinture », la Chine est passée premier partenaire des pays en développement.

En Afrique ses réalisations ne se comptent plus. En Côte d’Ivoire, par exemple le Canal de Vridi élargi et approfondi du Port autonome d’Abidjan fait entrer et accoster les plus grands navires grâce au concours de la Chine. En effet, 85% des 150 milliards de francs CFA ont été décaissés par Eximbank Chine pour le redimensionnement de cet important ouvrage. Et c’est une entreprise chinoise qui a effectué les travaux. Nous ne pouvons pas oublier le lycée d’excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam d’un coût de 14 milliards FCFA offert par la Chine.

Au Congo (Brazzaville), le plus grand aéroport est une réalisation de la Chine.

Des exemples d’interventions que cette nation émergente mène en Afrique dans le cadre de sa coopération qui se veut la plus large possible en termes de domaines. Le commerce, la finance, les infrastructures, la santé, l’éducation, la culture, le tourisme, etc. Tous les secteurs sont concernés.

Tout n’est pas rose en Chine comme partout ailleurs dans le monde mais, en 40, ans ce pays a surpris par son développement à la vitesse éclaire.

Après une visite dans le pays de Mao Tsé-toung  , vous comprendrez que biens des clichés noirs propagés par certains médias n’ont rien à voir avec la réalité et les faits.

Sériba K.

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.