[Yamoussoukro] GIM-UEMOA et INP-HB signent une convention de partenariat


Le Groupement interbancaire Monétaire de l’Union Économique Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (GIM-UEMOA) et l’institut National Polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro ont signé ce vendredi 03 Avril une convention de partenariat portant sur le renforcement de formation et l’encadrement des Étudiants dans le domaine de la Technologie d’une part. Et d’autre part, faire des dons si possibles de matériels pédagogiques à cette prestigieuse école.

Cette signature a eu lieu lors de l’étape de la tournée menée par l’équipe de GIM-UEMOA qui a pris fin ce vendredi à l’INP-HB de Yamoussoukro.

« Ce programme de la trilogie se situe dans GIM Développement du Capital humain. C’est un programme qui suscite des vocations chez des élèves des lycées et chez les étudiants. Quand ces élèves et étudiants ont épousé ces vocations, il faut des institutions d’éducation pour les accueillir, il faut créer des filières. Il faut des capacités suffisantes pour les accueillir. Il faut des enseignants-formateurs, il faut du matériel pédagogique, des ressources humaines pour mieux les encadrer, etc. Il faut des perspectives pour que ces étudiants puissent rêver. C’est pour tout cela que nous avons signé cette convention avec cette école », a expliqué le Directeur Général du GIM-UEMOA.

Cette étape a été fort enrichissante pour les Étudiants et responsables de cette grande école qui ont exprimé leur satisfaction d’avoir reçu des Experts pour leur entretenir sur des thèmes de grande importance. Il s’agit du thème sur :

« La Technologie Blockchain et l’intelligence artificielle (IA) en tant que catalyseurs de l’entrepreneuriat ». Cette thématique a été développée par Monsieur Niamkey Kouamé Habib qui a relevé l’importance capitale de la Blockchain définit comme une combinaison de technologies permettant d’établir et de renforcer la confiance, la sécurité et la transparence dans les transactions monétaires. Monsieur Kouamé a exhorté les Étudiants à opter pour les filières de technologies et à chercher à créer leur propre business même étant étudiant.

À sa suite monsieur Aboubacar Yacouba BIRNI a développé la thématique portant sur :

« La Cybersécurité comme levier pour des carrières futures et moteur d’initiatives entrepreneuriales ». Le conférencier a décrit plusieurs aspects de la cybercriminalité qui menacent aujourd’hui le monde et tous les secteurs d’activités. Pour lui, il n’y a pas d’expert en cyber sécurité parce que le domaine de la cybercriminalité évolue très vite et est difficilement maîtrisable. Avec des chiffres à l’appui, le conférencier a souligné que la situation est alarmante. D’où son invitation aux jeunes étudiants en cyber sécurité à mieux se préparer pour devenir de vrais » soldats » de lutte contre la cybercriminalité qui, selon lui, sera d’ici 2030, l’activité la plus lucrative devant les phénomènes de trafic de drogues, blanchiment d’argent, et autres.

Pour terminer, Aboubacar Yacouba a déploré le fait que le secteur de la cyber sécurité ne soit pas encore trop connu sous nos tropiques. « Le secteur de la cyber sécurité est un secteur mal connu et mal compris de nos jours. Il faut donc sensibiliser les populations » a-t-il déclaré aux étudiants.

C’est d’ailleurs à cet exercice de sensibilisation auquel s’adonne depuis le lundi 29 Avril dernier, Monsieur Coulibaly MINAYEGNAN, DG de GIM-UEMOA et son équipe en parcourant des écoles comme c’est le cas à l’INP-HB.

« L’intérêt de ces rencontres est de susciter des vocations au niveau des étudiants de l’INP-HB dans les filières de technologie fondamentale et des services financiers et des vocations entrepreneuriales parce que nous sommes dans un monde digitalisé qui a des exigences qui créent des besoins de compétences nouvelles et on a aussi besoin de nouveaux services pour enrichir l’écosystème des services digitaux à proposer aux entreprises et aux particuliers. Nous sommes donc venus susciter des vocations de carrières, des vocations d’entrepreneurs au sein de L’INP-HB. (…) Ce qu’il faut retenir à l’issue de cette tournée c’est que le GIM-UEMOA a pris ses responsabilités en tant que société anonyme appartenant aux banques commerciales et à la Banque centrale. Nous prenons nos responsabilités pour que notre secteur ne puisse pas souffrir de manque de compétences dans ce nouveau domaine et permettre à ces personnes d’aborder ce nouveau monde du digital avec les moyens qu’il faut », a fait savoir le Directeur général.

Jean F.

Commentaires

commentaires