Visite d’Etat dans le Gôh/ La grosse colère des cadres et populations contre les porte-paroles des chefs et de la population


Abidjan le 05 octobre 2015 (lepointsur.com)-Les cadres et populations de la région du Gôh sont très remontés contre les porte-paroles des populations et des chefs traditionnels. Notamment Louis Dakoury Tabley et nanan Gadji Dagbo Joseph, à qui il est reproché de n’avoir pas exprimé les préoccupations réelles de la région quand ils ont eu l’occasion de s’adresser au Chef de l’Etat. Ils ont exprimé, leur mécontentement  le samedi 03 octobre à Abidjan (II Plateaux), au cours d’une conférence de presse, dans un restaurant de la place.

 L’honorable Abel Djohoré, promet la réélection du président Alassane Ouattara#Abel Djohoré

Abel Djohoré, député de la circonscription Ouragahio Bayota par ailleurs directeur de campagne associé du candidat du RHDP à Ouragahio et Bayota a été le principal conférencier. Il a soutenu que  la visite du chef de l’Etat dans le Gôh a été un « succès ». Toutefois, il a relevé quelques faits majeurs qui l’ont entaché. A savoir, le raté observé dans la lecture du discours de la population par l’Honorable Louis André Dacoury, député de Gagnoa commune et porte-parole des populations. « C’était pour éviter cela que nous avions souhaité que le discours soit rédigé et soit adopté de façon consensuelle. Au mépris de toutes les dispositions adoptées par le comité d’organisation de l’accueil du président coordonné par Djédjé Bagnon, un individu s’est enfermé et rédigé seul le discours de tout un peuple sans tenir compte de ses aspirations légitimes. Parce que nous n’avions pas été associés ni à la rédaction du discours, ni à la validation du livre blanc. A ce jour, nous ne savons même ce que contient notre livre blanc. C’est une insulte à l’intelligence des cadres et élus, et aux populations de Gagnoa. Mais c’est une insulte à la nation entière. Parce que vous avez vu avec nous qu’en présence du chef de l’Etat, le porte-parole de la population a versé dans la médiocrité, l’amateurisme, dans l’irresponsabilité » a fustigé le directeur de campagne. Pour lui, l’honorable Dakoury Louis Tabley n’a point besoin de verser dans le théâtre pour se faire remarquer par le président de la République. « Il voulait faire son one man show pour des raisons qui lui étaient propres. Dacoury n’avait que pour objectif que de se faire voir. Mais le président de la République n’a pas besoin de cela. Nous ne pouvons pas cautionner cela et porter le fardeau de son imprudence », fulmine-t-il.  Tout en estimant que les populations et cadres « sont en colère, parce qu’ils se sont mobilisés pour exposer leurs problèmes. Parce que depuis la crise postélectorale, ils n’ont plus de postes de responsabilité. Mais pis, ils sont obligés de raser les murs dans leurs services respectifs ». « De par le comportement des vautours, des rapaces, des profiteurs, Gagnoa a raté le coach. Parce que l’occasion était belle pour que les populations dans leur diversité montrent au chef de l’Etat leur disposition d’esprit à l’accompagner.Tout cela a été étouffé ». Selon le conférencier, le comportement de ceux qu’il appelle ‘‘vautours et voraces’’ ne saurait altérer la réélection de son candidat dans la région du Gôh. « Le peuple de Gagnoa n’a pas de problème avec le président de la République. Et nous autres en notre qualité de directeur régional de campagne, sommes en phase avec ce peuple. Et ce peuple sait qui fait quoi sur le terrain. Et vous verrez que le score sera amélioré. Parce que nous sommes sur la même longueur d’onde avec nos populations et nous leur demandons de continuer à nous faire confiance ».

F.S (Une correspondance particulière)

Commentaires

commentaires