Actualite, Uncategorized

Uhuru Kenyatta: non désormais à l’aide internationale!


lepointsur.com, 13-6-15; Le président kenyan,  Uhuru Kenyatta, a exhorté ses pairs africains de mettre fin à l’aide étrangère, en soulignant qu’elle ne constitue pas une base acceptable pour la prospérité.

Le président kenyan a exhorté ses pairs africains de mettre fin à l’aide étrangère

« La dépendance à l’aide qui apparaît seulement comme un acte de charité doit cesser », a-t-il déclaré dans un tweet à la veille du sommet de l’Union africaine prévu ce week-end en Afrique du Sud.

Selon La BBC au Kenya, le pays n’a pas encore décidé de se passer de l’aide étrangère qui constitue entre 5 et 6% des revenus de l’Etat. Elle n’y voit pas une politique du gouvernement, mais plutôt un cri de ralliement pour les dirigeants africains.

M. Kenyatta a déclaré que l’aide étrangère “porte souvent des termes et conditions qui empêchent le progrès”. 

“Il est temps d’y renoncer,” écrit-il.

Cependant, bienque le Kenya recoit beaucoup d’aide, il a survécu pendant quatre ans sans l’aide étrangère après que les pays occidentaux les suspendent en 1991, pour exprimer leur colère avec le président Daniel arap Moi.
Les États-Unis, l’UE et le Royaume-Uni sont les plus grands donateurs au Kenya.
Depuis que M. Kenyatta est arrivé au pouvoir en 2013, il a eu une relation difficile avec l’Occident.
Il a été accusé par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes contre l’humanité pour avoir incité à la violence post-électorale en 2008, où plus de 1.200 Kenyans ont été tués.
Mais l’affaire a été classée l’année dernière après que le bureau du procureur a indiqué qu’elle ne disposait pas suffisamment de preuves pour prouver sa responsabilité pénale.
Lui et d’autres dirigeants du continent accusent la CPI de partialité contre l’Afrique.

Commentaires

commentaires