Actualite, Tag RFI, Technologie

[Technologie] Microsoft va investir plusieurs milliards d’euros en France cette année


Le président Emmanuel Macron tenait ce lundi sa grand-messe de l’investissement étranger en France, le sommet Choose France. Quinze milliards d’euros ont été promis cette année par des entreprises étrangères, dont quatre milliards par le géant des technologies Microsoft et 1,2 milliard par son concurrent Amazon.

Avant d’aller recevoir près de 180 chefs d’entreprises sous les dorures du château de Versailles, le président français Emmanuel Macron s’est rendu ce lundi matin dans les locaux de Microsoft, en région parisienne. L’occasion de mettre en avant l’investissement de 4 milliards d’euros promis par le géant américain des technologies, qui va agrandir ses data centers à proximité de Paris et Marseille, ainsi qu’en construire (ou faire construire) un nouveau dans l’est de la France.

Ni le gouvernement, ni l’entreprise n’ont précisé sur combien d’années s’étalerait cet investissement, qui inclura également des formations dans le domaine de l’intelligence artificielle. Aucune précision n’a été donnée non plus sur les éventuelles aides de l’État ou crédits d’impôts dont va bénéficier – ou non – la firme américaine. Selon Brad Smith, le président de Microsoft, en visite en France pour l’occasion, c’est en tout cas le plus gros investissement de la firme dans le pays à ce jour.

Pourquoi la France ?

« C’est un investissement plus important que ceux que nous avons annoncés en Allemagne plus tôt cette année, en Espagne ou dans beaucoup d’autres pays. C’est le résultat, en partie, de l’engagement de longue date de ce pays dans de l’énergie propre pour l’avenir », a-t-il assuré devant le président français, tout en faisant l’éloge de sa politique économique.

La firme fondée par Bill Gates et Paul Allen a en effet annoncé au cours de ces derniers mois « seulement » 3,4 milliards de dollars d’investissement en Allemagne, ainsi qu’une hausse de ses investissements en Espagne pour atteindre 2,1 milliards de dollars.

L’investissement de Microsoft, ainsi que celui d’Amazon (1,2 milliard d’euros indiqués, en partie pour des data centers) représentent un « rattrapage » pour la France sur la scène européenne. En effet, le pays était un peu en retard face au Royaume-Uni, à l’Irlande – qui historiquement a attiré beaucoup de géants de la tech grâce à des avantages fiscaux – ou encore aux Pays-Bas, estime Thomas Solelhac, du cabinet de conseil EY en France.

Microsoft, principal financeur d’OpenAI, qui a créé le robot d’intelligence artificielle générative ChatGPT, a aussi récemment investi 15 millions d’euros dans le champion français de l’IA, la start-up Mistral AI. La France a par ailleurs attribué au géant américain un grand projet de stockage de données de santé publique, baptisé Health Data Hub et validé cette année par l’autorité française de protection des données personnelles en ligne (la Cnil, Commission nationale informatique et libertés).

Électricité bon marché

Concernant les data centers, « l’énergie propre » de la France, vantée par Brad Smith, aurait donc influencé la décision d’investir dans le pays. Une référence à l’électricité nucléaire, qui émet peu de CO2 (mais produit des déchets radioactifs). Le groupe en fait un argument d’image, vantant des data centers émettant peu de dioxyde de carbone.

Surtout, l’électricité en France est plutôt bon marché : un argument de poids pour les centres de stockage de données, très gourmands en énergie.

Un carrefour de câbles sous-marins

Autre avantage de la France par rapport à certains autres pays européens : sa position géographique par rapport à des câbles sous-marins relativement récents, qui constituent autant de nouvelles routes numériques. « Marseille a récupéré une partie du trafic de câbles sous-marin venus du Moyen-Orient et d’Asie, tandis que Bordeaux a récupéré des câbles d’Amérique du Sud et dans une moindre mesure d’Afrique », analyse Thomas Solelhac.

Les data centers pullulent dans le monde

Si le gouvernement français veut voir dans cette annonce de Microsoft un signe de la réindustrialisation du pays, les géants de la tech investissent tous massivement à travers le monde dans des centres de stockage de données, notamment pour répondre aux besoins de l’intelligence artificielle générative. Amazon a ainsi annoncé au début du mois près de 9 milliards de dollars d’investissement dans ce domaine (y compris pour des data centers) à Singapour, anticipant une forte croissance du secteur du cloud (stockage de données en ligne) et de l’IA en Asie du Sud-Est.

Sur le continent européen, la maison mère de TikTok, de son côté, avait promis en novembre 2023 près de 12 milliards d’euros sur 10 ans, notamment pour construire des data centers en Norvège et en Irlande.

Source : Rfi

Commentaires

commentaires