Actualite

Syrie : libération d’un otage américain enlevé il y a deux ans par Al-Qaïda


Le secrétaire d’État américain John Kerry a annoncé dimanche la libération de Peter Theo Curtis, un ressortissant américain enlevé il y a deux ans par la branche d’Al-Qaïda en Syrie.

L’Américain de 45 ans Peter Theo Curtis, otage pendant 22 mois du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, a été libéré dimanche 24 août sur le plateau du Golan, à 18h40, heure locale. Sa libération a été facilitée par l’ONU (Organisation des Nations unies), qui avait envoyé des Casques bleus pour  le récupérer. L’otage américain a subi un contrôle médical et a été remis à des représentants du gouvernement américain, a indiqué l’ONU.

Présenté comme un chercheur originaire de Boston et du Vermont (Nord-Est) par une source américaine, il serait aussi selon sa famille un écrivain et journaliste pigiste. L’Américain avait été enlevé “juste après avoir franchi la frontière syrienne en octobre 2012 et détenu ensuite par le Front al-Nosra et des groupes qui lui sont affiliés”, selon sa famille et la chaîne qatarie Al-Jazeera. La chaîne d’information a ajouté que des représentants du Qatar avaient facilité sa libération.

Dans un communiqué, la mère du chercheur, Nancy Curtis, a expliqué avoir été en contact avec ces représentants qui ont “entrepris une médiation pour faire libérer Theo sur une base humanitaire sans contrepartie financière”.

Son enlèvement avait été tenu secret par les autorités américaines et aucune information n’a filtré sur les conditions de sa détention.

“Nous sommes soulagés et reconnaissants”

“Particulièrement après une semaine marquée par une tragédie inqualifiable, nous sommes soulagés et reconnaissants d’apprendre que Theo Curtis rentre à la maison après tant de temps entre les griffes du Front Al-Nosra”, a indiqué le secrétaire d’État John Kerry dans un communiqué.

“Les Américains se réjouissent de partager la joie et le soulagement que ressent la famille de Theo”, s’est félicitée Susan Rice, la conseillère de Barack Obama à la Sécurité nationale. “Theo est maintenant en sécurité hors de Syrie et nous attendons bientôt son retour dans sa famille”, a-t-elle ajouté, en faisant part des prières et pensées des États-Unis pour les Américains restés en captivité en Syrie.

Un autre journaliste américain menacé

Rendue publique par la chaîne du Qatar Al-Jazeera, la libération de Peter Theo Curtis a été annoncée le jour des obsèques du journaliste américain James Foley aux États-Unis, décapité dans une vidéo diffusée par les jihadistes de l’État islamique (EI) cinq jours auparavant.

Dans cette même vidéo, un jidahiste de l’EI menaçait d’exécuter un autre journaliste américain Steven Sotloff, 31 ans, si le président Obama ne mettait pas un terme aux frappes aériennes en Irak.

Avec Jeune Afrique

 

Commentaires

commentaires

Vote final

Note finale 0

Les commentaires sont fermés