Actualite

[Sports/Football] Le FC San Pedro permet au football ivoirien d’exister sur la scène africaine (la chronique de Fernand Dédeh)


Abidjan, 04-11-2019 (lepointsur.com) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Le FC San Pedro permet au football ivoirien d’exister sur la scène africaine. Elle s’est qualifiée pour la phase de poules de la Caf Coupe de la Confédération 2020. Victoire ce dimanche aux dépens de Asante Kotoko du Ghana, 2-0. Les buts sont Soumahoro Cheick (1ere) et Diomandé Amede (86e). Au match aller, les Ivoiriens s’étaient inclinés à Kumasi, sur le score de 0-1.

De quoi nous réjouir. On finissait par oublier le football ivoirien. La ligue 1 revient après une longue interruption. Pour les passionnés de football, le nouveau temple du football a Abidjan, est le Parc des Sports de Treichville. Suite et fin de la cinquième journée de la ligue 1. On s’y retrouve à partir de 15 h, ce lundi 4 novembre 2019, pour USC Bassam-Bouaké FC et Racing Club d’Abidjan -Sporting club de Gagnoa.

Le bureau de la ligue professionnelle, en charge de l’organisation de la ligue 1, connaît une nouvelle vie. L’inamovible président et homme a tout faire à la fédération ivoirienne de football, Sory Diabaté a ouvert ses bras à d’autres compétences. Plusieurs acteurs du football ont fait leurs entrées dans le bureau.
D’aucuns le soupçonnent de ratisser large en vue de la prochaine bataille à la présidence de la fédération, dans un an. Une ouverture « opportuniste » donc pour beaucoup. N’empêche, qu’il faut saluer ce tour de manivelle qui ramène plusieurs anciens footballeurs dans la famille.

En Tae Kwendo, Ruth Gbagbi a de nouveau fait flotter le drapeau ivoirien, cette fois, en Chine.

En Tae Kwendo, Ruth Gbagbi a de nouveau fait flotter le drapeau ivoirien, cette fois, en Chine. L’Ivoirienne s’est brillamment illustrée à l’Open International de Chine 2019, dans la catégorie féminine des moins de 62 kg, ce samedi 2 novembre. Médaille d’Argent. Défaite en finale.

Tu l’auras noté, il y a de la matière pour échapper à la verbose politique et politicienne. Les Ivoiriens qui se battent chacun dans son domaine, pour le prestige de la nation, sont nombreux.

Le jeu de gamins, « le gâte-gâte »

En politique justement, les anciens alliés jouent à se faire peur par la surenchère langagière. Les uns accusent les autres de connivence avec les terroristes pour déstabiliser le pays, les autres accusent les uns d’être eux-mêmes, les djihadistes. Tu connais les querelles des cours de récréation dans nos écoles, on appelle ça « gâte-gâte ».

S’il ne s’agissait pas de la vie de plus 20
millions de personnes, nous aurions haussé les épaules. Mais ce jeu de gamins pourrit inutilement l’environnement social du pays de ton camarade.

À trop tirer sur le cuir… Il y en a qui continuent de penser, dans ce pays, que 2010-2011 était un dîner de gala!
Stp, dis leur que les traumatismes sont encore vivaces dans les esprits. Beaucoup de nos compatriotes en portent encore des séquelles indélébiles.

Par Fernand Dédeh

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.