Actualite

[RDC/Affaire de la vente de MCK] La Cour de cassation tranche en faveur de Moïse Katumbi contre Pascal Beveraggi


Abidjan, le 27-12-2020 (lepointsur.com) La Cour de cassation s’est prononcée le 24 décembre dernier suite à l’affaire opposant le puissant homme d’affaires congolais Moïse Katumbi de la société ” Astalia Investment Limited ” et du français Pascal Beveraggi de ” Octavia Limited “.
 
En effet, la Cour de cassation de la République démocratique du Congo (RDC) a tranché en faveur de Moise Katumbi à l’occasion d’un jugement rendu par le tribunal de Commerce de Kolwezi. 
Par conséquent, elle somme ” Octavia Limited ” du français Pascal Beveraggi de payer des dommages et intérêts pour réparation de tous préjudices confondus en termes de perte subie et manque à gagner, évalués à 70 millions USD, à la société Astalia Investment Limited ” de l’homme d’affaires congolais.
 
Par ailleurs, ce litige est né de la volonté de l’ex gouverneur de la province minière du Katanga et propriétaire de l’ex-Société de fourniture de services miniers ( MCK), de vendre au groupe français Necotrans Holding pour 140 millions USD lorsqu’il a décidé en 2015 de se lancer à la présidentielle de son pays.
 
Malheureusement, ce groupe français a connu d’énormes difficultés. Ainsi, il va se voir liquider ses actifs à l’homme d’affaires français, Pascal Beveraggi de la société  ” Octavia Limited ”.
 
Toutefois, faisant état qu’il n’a jamais perçu la totalité du paiement du groupe français Necotrans Holding, Moïse Katumbi sera aux prises avec Pascal Beveraggi, d’où ce bras de fer juridique.
Médard KOFFI

Commentaires

commentaires