Actualite, Point Sur

Le Procès de Gbagbo et Charles Blé Goudé à La Haye/ A quand la retransmission en directe ou en différée par la RTI1 (Actualisé)? #cpi


RTIAbidjan, 02-02-16 (lepointsur.com)-Cinq ans après leurs incarcérations à la Cour Pénale Internationale (CPI) à La Haye (au Pays-Bas), le procès de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo et de son ministre Charles Blé Goudé s’est ouvert vendredi 28 janvier 2016. A ce jour,  seule la chaîne panafricaine AFRICA24 montre en direct l’évènement. Même si, la libéralisation de l’audiovisuel ne fait pas partie des priorités  des décideurs de la Côte d’Ivoire, la direction de la RTI1 pouvait prendre l’initiative de retransmettre le procès, ne serait-ce qu’en différé dans une tranche horaire.

Comme vous le savez, nous nous sommes fixés l’année 2020, comme horizon pour faire entrer la Côte d’Ivoire dans le cercle des pays émergents.

Notre pays ne pourra atteindre cet objectif majeur que si nos efforts prennent en compte tous les secteurs d’activités de notre pays, et plus particulièrement, le secteur de la Communication et des nouvelles technologies.

En effet, les médias doivent davantage continuer de jouer un rôle important dans l’œuvre de reconstruction de notre pays.

Laurent Gbagbo recevant Charles Blé Goudé.Ph.Dr

Laurent Gbagbo recevant Charles Blé Goudé.Ph.Dr

C’est donc conscient de ce rôle déterminant qui est le vôtre, que j’ai fait le choix de contribuer activement à créer les conditions de l’épanouissement des médias dans notre pays. Je veille, personnellement, à ce que la dignité de votre profession soit préservée.

Ainsi, en application de la loi relative à l’Accès à l’Information d’Intérêt Public votée en 2013, nous avons pris le décret instituant la Commission d’Accès à l’information d’intérêt public et aux Documents publics (CAIDP) et celui portant nomination des membres de cette haute autorité administrative indépendante“. Voici un  large extrait du discours de SEM. Alassane Ouattara quand il recevait les médias et la presse à la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an, mercredi 20 janvier à 16 heures, au Palais de la Présidence.

A la lecture du pan de cette allocution, la direction de RTI1, ne pouvait-elle pas trouver une tranche horaire (même en différé) pour informer les Ivoiriens sur le procès de l’ancien chef d’Etat, Laurent Gbagbo et de son compagnon Charles Blé Goudé ?

Les Ivoiriens, au nom de la démocratie, n’ont-ils pas le droit de savoir ? Il s’agit d’un procès qui concerne un premier chef d’Etat africain à la Cour Pénale Internationale (CPI). Au regard du caractère historique, il aurait été judicieux de la part des autorités étatiques en général et de la Direction de la RTI en particulier de justifier la redevance imposée sur les factures de la CIE.

Tout le monde sait que Gbagbo n’a jamais brandi des armes au front pendant la crise, toutefois, il est condamné  à assumer, parce que  la constitution ivoirienne,  fait de lui le chef suprême de l’Armée et de la Magistrature. SEM. Alassane Ouattara a dit : « Je veille, personnellement, à ce que la dignité de votre profession soit préservée ». Qu’attend donc la direction de la RTI1 ?

Je suis choqué par le fait que des journalistes du monde entier appartenant à des chaînes étrangères fassent le déplacement et que la RTI1, chaîne dite des GRANDS EVENEMENTS nous produise in vitro,” a indiqué Traoré Mamadou un cadre de banque. Non sans éclater de rire : “On veut cacher quoi encore aux Ivoiriens. Pourquoi être fébrile jusqu’à ce point ?”

Blé Goudé et le Cema Mangou.Ph.Dr

Blé Goudé et le Cema Mangou.Ph.Dr

A la RTI, si la direction est accusée de payer des expatriés à coup de millions, sans apporter un démenti, il est clair que le procès de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo à La Haye n’est pas aussi coûteux que ça.

Si ma mémoire ne me trompe pas, il y a deux ans, la RTI avait envoyé des journalistes en formation sur place à La Haye pour mieux  couvrir l’évènement au moment du procès. A quoi aura servi l’argent injecté dans cette formation ? Pour un média qui aspire à l’émergence 2020, “c’est ridicule et honteux” soutient un téléspectateur ivoirien.

Des journalistes de la grande chaîne ivoirienne qui prennent leurs éléments sur l’AFP ou le site de la CPI pour informer leurs téléspectateurs, alors que c’est un procès historique qui doit être dans les archives de l’histoire de la RTI, je suis sidéré“, ajoute Albert Franck Gogbé, étudiant en seconde année de médecine.

Il n’est jamais tard pour mieux faire. La direction générale de la chaine des GRANDS EVENEMENTS gagnerait à envoyer des reporters sur place à La Haye au moment où, il est encore temps ou à défaut, trouver un espace horaire sur la RTI pour rediffuser ce que AFRICA24 présenté dans la journée au monde entier. Ce sera la RTI1 qui gagnera en nombre de téléspectateurs, parce que des gens n’ont pas eu le temps de suivre le procès dans la journée, occupés qu’ils étaient à vaquer à leurs occupations.

Sériba Koné

 

Commentaires

commentaires