Actualite

[People] Amoin Yolande, la veuve d’Erickson le Zoulou sort de sa réserve et fait d’importantes révélations


Abidjan, le 14-1er-2021 (lepointsur.com)  N’en pouvant plus et croulant sous le poids de certaines charges et de la méchanceté des amis de son défunt époux, Amoin Yolande a décidé de sortir de sa réserve.

En effet, c’est à la chaîne 3 de la télévision ivoirienne à travers l’émission polémique  ” Peopl’Emik que la veuve Amoin Yolande a décidé de s’exprimer sans réserve aucune, ce jeudi 14 janvier 2021.

Tout au long de cette émission, la veuve a fait de graves révélations sur les derniers instants de son mari, les réactions de ses amis après son décès et le calvaire qu’elle vit en ce moment.

Bien avant, Amoin Yolande  a dévoilé le parcours de son idylle avec son défunt mari aboutissant à leur mariage et le départ de l’artiste en France à sa mort.

A en croire la veuve, elle signifie qu’elle était toujours en relation avec son mari, avant son décès. Ainsi, ce n’est juste une aventure qu’il a eu celle qui se faisait passer comme épouse sur les réseaux sociaux.

Toutefois, son ex époux s’est retrouvé en Europe dans l’espoir d’un lendemain meilleur jusqu’à ce qu’il vienne les chercher elle et ses enfants. Malheureusement, la maladie a eu raison de lui et s’en est allé dans le courant de l’année 2020. 

Poursuivant, elle a révélé que son mari a été enterré en Europe parce qu’elle n’avait aucune ressource financière pour expatrier son corps. 

Cependant, la décision ayant été prise que son mari soit enterré en Europe, aucun de ses amis n’a voulu qu’elle s’y rende, surtout la piégeant avec de faux document tout en indexant la tête de file, Dj Boombastik, l’intime ami de son mari. 

Par ailleurs, ne pouvant plus joindre les deux bouts, avec en charge la scolarité des enfants, Amoin Yolande lance un vibrant appel aux autorités ivoiriennes et aux personnes de bonne volonté.

Je m’adresse aux autorités, à tous ceux qui ont connu mon mari Erickson de nous venir en aide ”, conclut-elle.

Médard KOFFI

Commentaires

commentaires