Actualite

Ouagadougou/Terrorisme : un deuil national décrété


Roch Marc Christian Kaboré, appelé jeudi depuis Ouagadougou ses compatriotes à la mobilisation générale pour venir à bout de l’hydre terroriste.

« Seule une mobilisation générale des filles et des fils de la nation sans considération d’ethnie, d’opinions politiques ou de confession religieuse est à même de vaincre ces meurtriers sans foi ni loi qui rêvent de soumettre notre peuple à leur diktat machiavélique« , a-t-il noté.

L’appel du président Kaboré intervient un jour après l’attaque par des individus armés non identifiés d’un convoi de travailleurs de la mine d’or de Semafo sur l’axe Ougarou-Bongou, qui a fait au moins 37 morts.

Présentant ses condoléances ainsi que toute sa compassion aux familles des victimes, de même que ses vœux de prompt rétablissement aux blessés, M. Kaboré a dit avoir ordonné aux forces de défense et de sécurité de traquer et de combattre sans concession les terroristes et leurs complices.

« Ces actes ignobles qui relèvent d’une autre époque visent à semer une psychose au sein de notre peuple et à déstabiliser notre démocratie », a fustigé le président Kaboré, soulignant que les populations doivent demeurer dignes et courageuses.

Saluant la résilience des populations et l’engagement des forces de défense et de sécurité, le président Kaboré a invité ses compatriotes de l’extérieur comme de l’intérieur à l’union sacrée pour la défense des intérêts supérieurs de la nation.

Pour ce faire, il a ordonné le recrutement de volontaires dans les zones menacées, pour la défense de la patrie.

Il a décrété à partir du 8 novembre à minuit un deuil national de 72 heures, puis a invité chaque Burkinabè au recueillement et à l’introspection pour raffermir sa foi en l’unité, à la cohésion et à la paix au Burkina Faso.

(Xinhua)

NB : le titre est de la rédaction

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.