Actualite

Entretien/ Henry Charles Brou, chargé de communication des étudiants de la Russie: ” Les pays africains envoient de l’argent mensuellement ou annuellement à leurs étudiants, excepté la Côte d’Ivoire”


Henry Charles Brou, chargé de communication des étudiants de la Russie (Ph:Dr)

Henry Charles Brou, chargé de communication des étudiants de la Russie (Ph:Dr)

Abidjan le 10-11-14(lepointsur.com)Les étudiants de la Fédération des ivoiriens boursiers de Russie (Fibr) nont perçu aucune bourse du gouvernement ivoirien. Dans cet entretien, le chargé de communication de cette organisation dit sa part de vérité sur cette situation qui perdure. Entretien

Depuis un moment, ca grogne du côté les étudiants de la Fédération des ivoiriens boursiers de Russie (Fibr). Depuis quand vos bourses n’ont-elles pas été réglées ?

Nous ne pouvons pas dire depuis quand cela n’a pas été réglée parce que les étudiants de Russie n’ont jamais eu de bourses

Il ya deux types de boursier en ce qui concerne les étudiants de la Russie. Il y a la coopération l’Etat de Côte d’Ivoire et celle de la Russie. Qui doit faire quoi ?

Quant aux types de bourse nous disons qu’arrivés en Russie nous sommes tous considérés comme boursiers. Il n ya pas de distinction que ce soit la coopération ou l’État Russe. Tout ce que nous demandons concerne le gouvernement ivoirien. Ici chaque pays africains envoient de l’argent mensuellement ou annuellement à ses étudiants, excepté la Côte d’Ivoire, donc nous demandons l’assistance financière de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Qu’en est-il de la prise en charge concernant l’hébergement, les frais de voyage, l’assurance maladie, après l’obtention de la bourse ?

Nous percevons la bourse du gouvernement Russe et cette bourse prend uniquement en charge les frais de scolarité ce qui sous-entend que l’assurance, le loyer, le visa, la nourriture et autres sont à nos frais plus précisément aux frais de nos parents.

Certains étudiants bénéficieraient des largesses de leurs “parapluies”, selon certains de vos amis, le confirmez-vous ?

Je dirai plutôt que certains touchent la bourse tandis que la majorité est sans aucune bourse

Votre ministère de tutelle est-il au fait de vos préoccupations ? Et que dit-il ?

Non le ministère n’est pas encore au fait de notre situation. A mon avis c’est la vraie raison de la création de l’association! Notre objectif est de porter cela à la connaissance des autorités ivoiriennes

Qu’en-est-il de l’Ambassade de la Côte d’Ivoire en Russie ?

Pour l’Ambassade de la Côte d’Ivoire en Russie cela ne relève pas de leur fait, car tout ce que l’Ambassade fait c’est d’informer les étudiants de postuler à la demande de bourses,  chaque année le ministère de l’Enseignement supérieur  lance des bourses hors de la Côte d’Ivoire pour permettre aux étudiants de bénéficier de cette bourse ou aide. Nous estimons que c’est insuffisant parce que la majorité n’en bénéficie pas. Avant nous il y a eu une  association qui a rencontré l’Ambassade. La Fibr n’a pas encore rencontré l’ambassadeur pour lui exposer nos préoccupations,  mais des démarches sont en cours pour une audience dans les mois à venir

Depuis quand la situation perdure-t-elle ?

Depuis toujours

 

Interview réalisée via facebook par Sériba Koné/@lepointsur.com

Commentaires

commentaires