Actualite, Jeunesse Active

[Entrepreneuriat] Le RNEJ-CI pour une Côte d’Ivoire auto-suffisante en denrées alimentaires de première nécessité


Abidjan, 12-09-2019 (lepointsur.com) Le Réseau national pour l’entrepreneuriat jeune de Côte d’Ivoire (Rnej-Ci), veut faire de la Côte d’Ivoire un pays auto-suffisant dans l’approvisionnement des denrées alimentaires de première nécessité.

Créé en 2015, le Rnej-Ci s’est en effet fixé comme objectif principal, de faire de la Côte d’Ivoire un pays auto-suffisant dans la fourniture du riz, du manioc et de la banane Plantin.

Pour ce faire, cette structure dirigée par le dynamique président, M. Diomandé Souatié, ex-entraineur de l’équipe nationale féminine de hand-ball, s’est attirée plusieurs partenaires étrangers. A savoir, des marocains et des indiens qui, apportent leur expertise et le financement des projets établis.

Aussi, le Réseau national pour l’entrepreneuriat jeune de Côte d’Ivoire a pour objet, de promouvoir l’entrepreneuriat, d’assurer le regroupement et l’épanouissement de la jeunesse ivoirienne, de permettre l’insertion professionnelle des jeunes et d’encourager les jeunes à adhérer à tous les projets de développement socio-économique.

Ayant des représentations dans plusieurs régions de la Côte d’Ivoire, le Rnej-ci regroupe en son sein environs 2 000 jeunes. Il dispose de 500 ha de terres cultivables réservées exclusivement pour l’agriculture.

Ainsi, pour mener des réflexions sur l’agriculture qui est son champ d’activité, le réseau entend organiser, au cours du mois de mars 2020, un sommet national sur l’entrepreneuriat jeune. Lors de ce sommet, les participants viendront de plusieurs pays européens et africains, où le réseau compte déjà des représentations. Il s’agit notamment de la France, l’Angleterre, la Centre-Afrique, le Maroc, le Burkina-Faso et le Sénégal.

En ce qui concerne ses activités, le Rnej-ci dispose d’un projet de riz dont le coût de réalisation (de l’étape initiale jusqu’à la commercialisation) est estimé à 1 milliard de Fcfa. Ce projet engendrera, 36 emplois directs et 2 500 emplois indirects.

Aussi, en croire le président M. Diomandé Souatié, le Réseau national pour l’entrepreneuriat jeune de Côte d’Ivoire, va mettre très prochainement sur pied une filière manioc et banane Plantin et ce, en vue de mieux organiser et gérer ces différents secteurs d’activité très porteurs. Une initiative salutaire, car constituant une grande première en Côte d’Ivoire.

Georges Kouamé

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.