Actualite

[Endettement de la Côte d’Ivoire] Le RHDP réagit aux propos de Koné Katinan


Abidjan, le 22-04-2024 (lepointsur.com) Dans un contexte marqué par les préoccupations économiques de la Côte d’Ivoire, le premier numéro du Café Débat, organisé par NEWSCOOP et la société civile l’Africanisme, a donné lieu à des échanges passionnants. Au cœur des discussions, l’endettement du pays a suscité un débat animé, avec en toile de fond les récentes déclarations de l’ancien ministre des finances Koné Katinan.

Lors de cette conférence, tenue le lundi 22 avril 2024 dans un complexe hôtelier situé au plateau, le porte-parole adjoint du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), Touré Mamadou, a pris la parole pour répondre aux allégations de Koné Katinan.

Mamadou a d’emblée souligné que le débat sur l’endettement était largement discuté et épuisé. Il a rappelé les interventions répétées de plusieurs cadres du RHDP sur les chaînes publiques pour aborder ce sujet. « Je pense qu’à un moment donné, il faut passer à autre chose. Je respecte M. Koné Katinan qui a beaucoup de valeurs. Mais il n’est pas plus compétent que le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et l’Agence française de développement« , a-t-il déclaré.

Selon le porte-parole adjoint, ces institutions, garantes de la stabilité économique de la Côte d’Ivoire, ont affirmé que le pays présente un risque d’endettement modéré et que les perspectives économiques sont favorables jusqu’en 2030. « Katinan est dans un jeu politique. Il pense avoir trouvé finalement l’argument pour diluer toutes les grandes actions de développement menées par le président Alassane Ouattara« , a-t-il ajouté, mettant en lumière les motivations politiques derrière les déclarations de l’ancien ministre.

Le thème principal de cette première édition du Café Débat, « 11 avril 2011 à la présidentielle 2025, comment sauvegarder et éviter une autre crise post-électorale en Côte d’Ivoire ? », a suscité des échanges riches et une réflexion profonde sur les défis à relever pour assurer la stabilité politique du pays dans les années à venir.

LPS/CP/NK

Commentaires

commentaires