Actualite, Technologie

Election américaine : Facebook et Twitter de nouveau face à la désinformation


Abidjan, 05-11-2020 (lepointsur.com) L’incertitude sur l’issue du scrutin ouvre la porte à des campagnes de désinformation sur les réseaux sociaux, alimentées par le président des Etats-Unis lui-même…

L’incertitude sur l’issue du scrutin ouvre la porte à des campagnes de désinformation sur les réseaux sociaux, alimentées par le président des Etats-Unis lui-même… (Crédits : DADO RUVIC)

Après avoir été largement critiqués lors de l’élection présidentielle américaine en 2016 pour permettre la diffusion de désinformation, Facebook et Twitter sont de nouveau confrontés au problème. Comme redouté, les réseaux sociaux ont dû modérer les publications de Donald Trump. Le président sortant a revendiqué tout au long de la journée sa victoire, alors même que les dépouillements sont toujours en cours et l’issue du scrutin incertaine.

Depuis plusieurs mois, Facebook et Twitter se préparaient au pire pour l’élection présidentielle américaine, qui se tenait le mardi 3 novembre. Le principal scénario catastrophe envisagé : Donald Trump, président sortant, pourrait clamer sa victoire prématurée sur les réseaux sociaux face au démocrate Joe Biden… Sans surprise, cette hypothèse tant redoutée est en train de se réaliser. Tout au long de la journée, le locataire de la Maison Blanche a publié des messages sur Twitter et Facebook pour remettre en cause l’intégrité du scrutin.

Pourtant, l’issue de l’élection est toujours incertaine. Les dépouillements étant particulièrement longs cette année en raison de l’explosion des votes anticipés liés au Covid-19, les Américains pourraient ne pas connaître le nom de leur futur président dès ce mercredi. Ce qui n’a pas empêché Donald Trump de clamer dès ce matin sur Twitter être largement en tête de l’élection. Sans le nommer directement, le locataire de la Maison Blanche accusait le Parti démocrate “d’essayer de voler l’élection”. Et de conclure : “Nous ne les laisserons jamais le faire”.

La Tribune

 

Commentaires

commentaires