Actualite

Drame dans les hôpitaux : Le cri de cœur d’un interné au Chu de Yopougon #Santé


CIV-lepointsur.com (Abidjan, le 26-4-2016) Admis au service du Chu (Centre hospitalier universitaire) de Yopougon, dans la nuit du 20 au 21 mars 2016, un patient n’a pu se taire sur ce que lui-même qualifie de ‘’drame humanitaire’’ dans cet hôpital public. Ci-dessous, l’intégralité du témoignage de Diarrassouba Abdoul Kader depuis son lit d’hôpital.

« C’est scandaleux, c’est honteux. Le temps est arrivé pour que les gouvernants nous rendent compte de leur gestion. Victime d’un grave accident de la circulation,  j’ai été admis en urgence au Chu. N’eut été la prompte réaction de ma famille, en termes d’achat de médicaments, c’en était fini pour moi. La pharmacie du Chu est pauvre en médicaments. Ce qui a obligé mes frères à faire le tour de plusieurs pharmacies de garde entre 21h et 2h du matin. Et pourtant, nous payons les impôts à la République. Malheureusement, les injustices, les prédations, les vols et les détournements de notre argent public font que tous les services publics ne rendent pas en réalité, les services attendus aux populations. Nous avons le devoir de dénoncer ces faits, quand bien même nous sommes sur un de mort. Au CHU de Yopogon, le personnel médical est extrêmement compétent. Mais, sans médicaments  de première nécessité, sans rien, souvent avec du matériel vieux, obsolète et dépassé, ces équipes médicales assistent, impuissantes, à la mort des patients qui n’ont pas de moyens pour s’acheter les médicaments. J’ai eu des échanges francs, directs, souvent très houleux avec des professeurs, des médecins, des infirmières, des infirmiers et des assistantes médicales, ouverts d’esprits bien engagés et déterminés à servir leur pays, la Côte d’Ivoire par leur travail. Hélas, mille fois hélas, les moyens font défaut. Madame le ministre de la Santé, votre compétence et votre expertise sont mises en cause ici. Que dites-vous pour votre défense ? Vos discours, vos actions spectaculaires à la télévision sont faits pour nous tromper et nous mentir sur l’état désastreux, calamiteux et comateux dans lequel se trouve les Centres de santé, les hôpitaux et les CHU en Côte d’Ivoire. Ce qui est présenté dans les médias est loin de la réalité dans ces établissements. Monsieur le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, souvent vos ministres vous trompent, vous mentent sur le calvaire que les populations vivent. Surtout, Excellence Monsieur le Président de la République ne venez pas nous dire cette rhétorique :” je ne savais pas”. Nous ne vous excuserons pas pour une telle défense de votre part. Je vous remercie ».

Par D.A.K.S

Commentaires

commentaires