Actualite, Jeunesse Active

[Djibouti/Émigration clandestine] l’Oim lance une tournée théâtrale pour sensibiliser les jeunes


L’Organisation internationale pour les migrations (Oim) a lancé une tournée théâtrale pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l’émigration clandestine, a-t-on appris jeudi auprès de source onusienne.

Ce projet est financé par l’Union européenne dans le cadre de deux programmes appelés « Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants dans la Corne de l’Afrique » et « Solutions pérennes pour les populations hôtes, les réfugiés et les migrants les plus vulnérables de Djibouti », a précisé l’OIM sur sa page Facebook.

Il s’agit en effet de la mise en place d’une caravane de comédiens djiboutiens et éthiopiens qui va sillonner les cinq régions de l’intérieur du pays de novembre à décembre en se produisant devant un public composé pour la plupart de jeunes djiboutiens et de migrants clandestins.

Toujours selon cette même source, outre les deux langues nationales (afar et somali), les représentations théâtrales se feront également en langue amharique (la langue officielle de l’Ethiopie).

« Nous pouvons mourir pendant le voyage. J’étais triste pour la jeune femme enceinte qui s’est noyée. Le passeur était méchant. Il a menti aux migrants. Il les a maltraités dans le bateau et ils se sont noyés », ont déclaré deux jeunes migrants éthiopiens, cités par l’OIM, après avoir assisté à une représentation.

A en croire les chiffres de l’OIM, 80% des migrants qui arrivent chaque année au Yémen passent par Djibouti dans des conditions désastreuses, ce qui représente un défi humanitaire pour les autorités et les communautés locales.

Face à cette situation, l’OIM a ouvert en 2011 un Centre d’orientation et d’accueil des migrants (COAM) dans la ville d’Obock, située au nord de Djibouti, pour sensibiliser ces derniers aux risques et dangers liés à la migration irrégulière.

Le 30 janvier dernier, le naufrage de deux bateaux surchargés au large de Djibouti a coûté la vie à au moins à 52 personnes, selon l’OIM.

(Xinhua)

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.