Technologie

Des drones pour livrer du sang et des médicaments au Ghana


Un service similaire a été lancé au Rwanda pour approvisionner les structures de santé en médicaments.

Les drones – petits avions sans pilote – sont désormais utilisés pour acheminer des médicaments et des poches de sang dans les régions reculées du pays, qui sont difficiles d’accès par la route.

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, considère cette initiative comme une étape majeure vers l’accès de tous les Ghanéens aux médicaments.Le Ghana va développer « le plus grand service de livraison par drones au monde », assure-t-il. »Personne au Ghana ne devrait mourir parce qu’il n’a pas eu accès à un médicament dont il a un besoin urgent », a martelé le président ghanéen en assistant aux premiers vols de drones.

Dans ce pays de 30 millions d’habitants, les populations rurales sont souvent privées de services de santé à cause du manque d’infrastructures et du mauvais état des routes. Le premier centre de drones a été ouvert cette semaine à Omenako, à 70 km d’Accra, et trois autres seront construits dans le pays avant la fin de l’année.

Les centres seront dotés chacun de 30 drones et de 150 produits (médicaments, vaccins, anti-venins, matériel chirurgical…) qui seront distribués dans 500 cliniques rurales.Un service similaire a été lancé au Rwanda pour approvisionner les structures de santé en médicaments. La société américaine Zipline est à l’origine du projet. Elle devrait être payée douze millions de dollars (environ 6,3 milliards de francs CFA) pour l’exploitation de ce service au cours des quatre prochaines années.

Mais dans les rangs de l’opposition ghanéenne, l’innovation est jugée très coûteuse. L’argent à verser à la société Zipline devrait être utilisé pour construire des établissements de santé et acheter des ambulances, selon certains opposants.

Un service similaire a été lancé par la même entreprise au Rwanda, pour approvisionner les structures de santé en médicaments et leur livrer des poches de sang.

BBC

 

 

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.