Actualite, La page de la femme

[Côte d’Ivoire/Showbiz] “Bella Production’’ pour promouvoir les jeunes artistes


Abidjan, 22-7-2019 (lepointsur.com) Kipré Martine Danielle, connue sous le nom de Bella Bella d’Italie, une jeune dame ivoirienne résidant en Italie depuis une quinzaine d’années, allie deux passions : la musique et le social.

Si c’est en forgeant qu’on devient forgeron, comme on a coutume de le dire, c’est en produisant qu’on devient productrice. Bella Bella d’Italie, qui a découvert l’effervescence des soirées électriques à l’âge de 17 ans, en Côte d’Ivoire lorsqu’elle officiait dans les bars “le Bouchon’’ et “l’Anaconda’’ en tant que gérante pendant 5 ans, l’a appris à ses dépens.

Passionnée de musique, Bella Bella d’Italie a eu le déclic du showbiz lorsqu’elle débarque en Italie à l’âge de 22 ans. Plus l’envie lui prend de découvrir le monde caché derrière la production, elle collabore avec le producteur Serge de Vagba, de la mythique boite de nuit “Tropical Club de Varese’’, qui est considéré comme le “miroir’’ du showbiz ivoiro-italien, et également les promoteurs d’émérite tels que, Nazo de Nazo, Patrick Orange et Bedel Popo.

Alors, c’est la somme de ces diverses expériences qui ont permis à la jeune dame de se lancer dans un ambitieux projet : la mise en place de “Bella Production’’, sa propre structure de production. A en croire la patronne de cette structure la dénomination de “Bella Production’’, n’est pas un fait du hasard, «car cela est dû à sa beauté canonique», dira-t-elle.

 «Bella Production, parce que lorsque je suis arrivée en Italie, dans mon milieu ici, tous ceux qui me voyaient disaient: “Que bella, Que Bella’’, en français, “mais tu es belle’’, “tu es belle !’’ “Tu es jolie’’, “tu es jolie’’. Donc c’est ainsi que j’ai décidé de baptiser cette structure “Bella Production’’», a expliqué Kipré Martine Danielle.

Alors, ayant donné comme slogan “la Voix des Anges’’ à cette jeune structure, elle a pour vocation d’écouter les voix des jeunes artistes talentueux et les produire afin de leur permettre de réaliser leurs rêves.

C’est dans ce premier domaine que la jeune entrepreneuse a lancé Kelly Champion, le tout premier artiste de l’écurie Bella Production, dont l’album est sorti depuis le samedi 13 juillet 2019. Bella Bella d’Italie se dit d’ailleurs très fière d’avoir pris un artiste dans l’ombre et Dieu voulant est en train de le faire découvrir aux ivoiriens. «Aujourd’hui, Kelly Champion est ma première production artistique. Il y en a plein d’autres, mais après Kelly Champion, le second est en cours et je garde le secret pour l’heure», a-t-elle dit.

Pour remercier Dieu, car lui ayant permis de réaliser son rêve en mettant sur pied cette structure de production, la jeune dame donne déjà la primeur du prochain artiste de “Bella Production’’. «Je vous dirais que c’est un artiste chrétien, changement total de registre. Car pour moi, c’est une reconnaissance à Dieu, le père», a-t-elle affirmé.

“Bella Production’’, ce n’est pas seulement que la production, elle allie également la musique et le social. Un rêve devenu réalité pour la productrice, qui a décidé d’apporter son soutien aux enfants nés dans les prisons de Côte d’Ivoire. «Déjà, dès mon retour en Côte d’Ivoire, je contacterai des ONG qui œuvrent dans ce sens afin de leur donner des moyens dont dispose Bella Production et les accompagner dans cette dynamique. J’ai toujours adressé cette prière à Dieu en faveur de ces enfants et je crois qu’il l’a exaucée, donc pourquoi ne pas faire ma part de sacrifice», a indiqué Kipré Martine Danielle.

Aussi, alors que la majorité des producteurs ivoiriens ont un ennemi en commun qu’est la piraterie, et contre toute attente, la jeune dame ne semble pas s’inquiéter de ce fléau grandiloquent qui met en mal l’industrie musicale en Côte d’Ivoire.

Pour elle, en s’investissant dans le milieu de la production, elle a pris le temps d’étudier ces risques. «Je vous le dis en effet, si on doit avoir peur, on ne va jamais faire quelque chose dans cette vie. Je le dis ainsi, parce que malgré les risques que comportent l’accouchement, les femmes n’abandonnent jamais et continuent toujours à accoucher», a-t-elle déclaré, tout en soulignant qu’en toute chose il y a un risque.

«Alors, plus les artistes vont mal, plus les sociétés vont mal et plus les productions reculent, donc nous devons nous mobiliser pour dire non à ce fléau qui met en mal le système musical», a-t-elle souligné par ailleurs.

Continuant dans la même lancée, Bella Bella d’Italie a tenu à remercier ses associés Alain Oga le Cavalier et Estou de Biella, qui œuvrent pour la bonne assise de “Bella Production’’, avant d’inviter tous les jeunes qui ont du talent, mais qui n’ont personne pour les aider à réaliser leur rêve d’artiste.

«Je voudrais leur dire de ne jamais se décourager, de toujours garder l’espoir et de prendre l’exemple sur le Mythique groupe Magic System, Yodé et Siro. Je leur demande également de croire à Bella Production, cette Voix des Anges qui leur apportera toujours son soutien, car il y a toujours un Ange pour chacun de nous sur cette terre», a-t-elle lancé.

Médard Koffi

Commentaires

commentaires