Actualite, Contribution, Point Sur

[Côte d’Ivoire/Santé du Premier Ministre Hamed Bakayoko] Les folles rumeurs enflent, le gouvernement reste muet


Abidjan, 19-02-2021 (lepointsur.com) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Le mercredi 17 février 2021, j’en parlais avec beaucoup de pudeur. Je signalais l’absence du Premier Ministre et du président de l’Assemblée nationale, à la cérémonie d’investiture des candidats du Rassemblement de ton camarade. Mes quiconque étaient même plus précis mais notre métier impose de savoir dire et savoir écrire pour préserver la dignité des hommes, respecter les règles éthiques et déontologiques et renforcer la liberté tout court !

Ce jeudi 18 février 2021, aux environs de 14 h, mouvement inhabituel coté aéroport de Port-Bouët. Une source, généralement bien informée m’alerte. « Attention, départ du Premier Ministre en France ». Branle-bas à partir de ce moment. Il faut s’assurer de l’exactitude de cette information. À 16 h, une source militaire est plus précise : « Ce que je peux te confirmer à titre personnel, en revenant de l’aéroport cet après-midi (jeudi 18 février 2021), peu après 14h, j’ai croisé́ son cortège de 4 ou 6 véhicules, encadrant sa voiture de commandement immatriculée 11. 000, exactement au carrefour Yacé Philippe, le cortège filait en direction de l’aéroport. Voilà̀ ce que j’ai vu, il n’y avait pas d’ambulance ».

“ Les folles rumeurs qui ont envahi les réseaux sociaux sur la santé du premier ministre ont fini par les rendre aphones. En même temps, certains ne veulent pas vraiment y penser. L’épisode de l’ex-premier ministre encore dans les mémoires. ’’

Des membres du gouvernement contactés sont dans le noir. Ou, plutôt, préoccupés par la pré-campagne électorale. Beaucoup sont, soit sur le terrain, soit en route pour leurs circonscriptions respectives. Les folles rumeurs qui ont envahi les réseaux sociaux sur la santé du premier ministre ont fini par les rendre aphones. En même temps, certains ne veulent pas vraiment y penser. L’épisode de l’ex-premier ministre encore dans les mémoires. Rumeurs, évacuation, retour au pays et l’inattendu. Certains membres du gouvernement très proches de celui qui avait été investi candidat du RHDP à présidentielle du 31 octobre 2021, portent encore le deuil. Le voile de la douleur.

Silence du gouvernement

À présent, l’information du départ en France du Premier Ministre est confirmée. Inexplicable cependant que le gouvernent choisisse le silence face aux rumeurs qui enflent. Il a pourtant joué de transparence sur la santé des autorités depuis le début de la pandémie. Tous les réseaux brouillés. Les services débranchés. Certains proches continuent même volontairement de nier l’évidence et de dégager en touche. « Je te reviens… », puis le téléphone devient muet. De temps en temps, une porte s’ouvre pour se refermer tout de suite. « Je connais des gens qui l’ont rencontré. Ils ont parlé avec lui, ces jours-ci. Il riait en disant à tous, qu’il doit se ménager et qu’il maigrit avec plaisir ».

“ Le Premier Ministre a été à la bourre depuis sa nomination, suite au décès de son prédécesseur. Entre les suspicions dans son propre camp, les coup-bas qui ne manquent pas en politique et l’organisation de la présidentielle 2020 électrique, il n’a pas connu de période de grâce. Il fallait faire mentir les détracteurs qui mettaient en cause sa capacité à tenir les rênes de la primature. ’’

Grosse fatigue

L’information qui circule fait état de « grosse fatigue ». Le Premier Ministre a été à la bourre depuis sa nomination, suite au décès de son prédécesseur. Entre les suspicions dans son propre camp, les coup-bas qui ne manquent pas en politique et l’organisation de la présidentielle 2020 électrique, il n’a pas connu de période de grâce. Il fallait faire mentir les détracteurs qui mettaient en cause sa capacité à tenir les rênes de la primature. Il a été sur tous les fronts. Il a passé l’épreuve de feu. Il a conduit avec beaucoup de patience et de réussite, le dialogue politique entre le gouvernement, l’opposition et la société civile. Nécessairement, la charge pèse.

On en saura plus, le moment venu

Selon une source introduite, l’information d’un second Covid-19 n’est pas avérée. La rumeur avait circulé, mais il n’a pas été en quarantaine au cours de cette période. « Sur la question Covid-19, le gouvernement est dans une transparence qui ne permettait pas qu’il fasse une seconde fois la maladie sans en parler ». Et le même interlocuteur d’ajouter : « Il ne souffre pas d’un mal incurable. Il a simplement besoin de temps et de s’organiser pour guérir. Le moment venu, il pourrait lui-même dire ce qu’il a ».

Il glisse cependant un mot sur l’état du Premier Ministre « Un régime médical associé à un traitement pour une pathologie pas grave, ni critique ».

Fernand Dédeh

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.