Actualite, Point Sur

[Côte d’Ivoire/Santé] Des cadres médicaux créent leur syndicat


Abidjan, 08-10-2019 (lepointsur.com) Le samedi 5 octobre 2019 a eu lieu le lancement des activités du Syndicat des cadres médicaux de Côte d’Ivoire (Sycamci) à l’Ufr des Sciences médicales de l’Université Felix Houphouët-Boigny de Cocody.

À cette occasion, en présence du représentant du ministère de la Santé M. Emmanuel Taly, de plusieurs responsables  syndicaux frères entre autres, la Centrale Dignite, Humanisme, la Cenec … , représentés respectivement par Bli Ble ,Dagnogo Olefongo et Johnson Kouassi, de médecins,  des étudiants de l’Ufr des Sciences médicales et des membres dudit syndicat, Docteur Seka Joseph Didier par ailleurs secrétaire général du SYCAMCI, a instruit les invités quant à l’animation d’une section syndicale en Afrique. Des conditions collectives à l’administration syndicale en passant par les conditions personnelles et les activités essentielles, il a partagé son expérience avec ses camarades avant de les inviter à souscrire à une charte de bonne conduite qui sera bientôt éditée.

Pour sa part, Dr Amichia, ancien secrétaire général du Syndicat national des Cadres Supérieurs de la Santé de Côte d’Ivoire (SYNACASS-CI), rompu aux arcanes du syndicalisme, tout en conseillant ses camarades à ne pas avoir peur de la pluralité syndicale parce que constituant une force, a invité Dr Seka Joseph Didier et ses camarades, à éviter la confrontation avec le SYNACASS-CI pour privilégier le dialogue non sans insister sur la formation des membres du syndicat.

Porté sur les fonts baptismaux le 21avril 2019, le SYCAMCI est, selon son secrétaire général (SG), Dr Seka Joseph Didier, un syndicat autonome, indépendant et apolitique des professionnels de la santé de Cote d’Ivoire regroupant quatre corporations des secteurs publics de la sante (médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et vétérinaires).

Entre autres missions, le nouveau né des syndicats du secteur de la santé prône la lutte pour la défense des libertés syndicales, la veille à l’application effective des décrets et arrêtés signés en faveur du personnel du secteur public de la santé, la promotion de toutes formations professionnelles continues en facilitant notamment la participation de ses membres a tous congres, conférences, réunions…

Toujours, selon le SG, loin d’apparaitre comme un adversaire des autorités administratives et sanitaires, le SYCAMCI se veut un partenaire social qui privilégie le dialogue productif. D’ailleurs, plusieurs actions sur le terrain seront menées bientôt en vue de l’implantation dudit syndicat.

 

Thomas Kouamé

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.