Actualite, Uncategorized

[Côte d’Ivoire/Sangouiné] un ex-combattant viole deux mineures et prend 10 ans d’emprisonnement ferme


Un ex-combattant, Koné Katia alias Biako 51 ans passera les 10 prochaines années de sa vie à la maison d’arrêt et de correction de Man. Il vient de se rendre coupable d’attentat à la pudeur sur deux mineurs de 7 et 9 ans.

Pourtant l’ancien-combattant reconverti en gardien du marché de Sangouiné, est tout de même respecté dans la ville. Les faits se sont déroulés le 21 mai dernier, alors que les gamines O. Rallonge (7 ans) et O. Roxane (9 ans) et leur cadette de la maternelle, était sur le chemin du retour. Pour arriver à destination, les filles décident de traverser la cour de K.K.Biako. Mais c’était sans savoir ce qui les attendaient.

Sachant qu’à midi les gamines ont faim, il les interpelle, les installe et leur offre de la bouillie d’igname.
Après les avoir gavé, K.K.Biako entraine O. Rallonge et O. Roxane dans sa chambre. Il va les déshabiller les tripoter avant de coucher avec elles.

Quelques jours plus tard, les parents constatent que Roxane passe le quart de son temps à dormir. Ce qui va attirer leur attention. Ils dévident donc d’en savoir un peu plus sur la cause de ce changement brusque.

Puisque les interrogatoires ne donnent rien, c’est leur cadette de la maternelle qui casse le pot aux roses. <<Quand on revient de l’école, on passe chez tonton Biaka pour manger de la bouillie d’igname. Quand on fini de manger, il amène Fallone et Roxane dans la chambre>>, déclare la gamine.

Les parents des deux mômes, décident alors de porter l’affaire en justice afin que le sieur Koné puisse répondre de ses actes. Ainsi, comparaissant à la barre du tribunal de Man le jeudi 13 juin, K.K.Biako reconnais avoir fait des attouchements et non des pénétrations. Le tribunal ne l’a pas suivi, vue que le certificat médical indique que O. Roxane a belle et bien été pénétrée.

En répression, Koné Katia alias Biako, a été condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme, avec 2 millions d’amende, 3 ans de privatisation de droit Civic et 3 ans d’interdiction de paraître ailleurs que son lieu de naissance.

Doumbia Balla Moïse, correspondant régional

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.