Côte d’Ivoire / Retour de la violence à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké… Des étudiants se tabassent, plusieurs blessés dont 1 cas grave # Bouaké


Bouaké, 07-07-2017 (lepointsur.com) Les deux syndicats estudiantins rivaux, militant sur les différents  campus de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké n’ont pas encore fini de régler leurs différends. Des intérêts mercantilistes nés d’une affaire de prélèvements opérés par un groupe d’étudiants sur les bourses destinées à leurs camarades serait à l’origine de ce pugilat observé devant les caisses du ”Kouadjo” le mercredi dernier au campus 1 de ladite université. Une scène qui selon des témoins a  occasionné 3 victimes  dont un état jugé  très critique dans les rangs de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire

Fesci, Alla N’guessan Stéphane, étudiant en Master 2 de  Droit, par ailleurs membre de ladite Fédération a payé cash les frais de ce triste spectacle. Victime d’une hémorragie interne à la suite de cette bagarre, l’infortuné a été admise au centre hospitalier Universitaire où il subirait des soins intensifs.

Les faits de cette énième violence. Joint au téléphone,  Seaba  Fabrice, coordinateur  de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire accuse le mouvement rival,  la Coordination des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Ceeci) de procéder à des prélèvements sur les bourses destinées aux étudiants.” Depuis le début du  paiement des bourses le mardi dernier, nous avons constaté que nos camarades de la coordination se livraient  à  des  prélèvements,  allant de 10 à 15 000 fcfa sur chaque paiement. Une situation que nous jugeons inacceptable. Nous nous nous sommes assis en tant que leaders pour régler cette affaire .Au deuxième jour des paiements c’est-à-dire, le mercredi 5 juillet ces mêmes opérations, instituées par la coordination ont repris de plus belle.S’étant opposé à cette opération, nos camarades se sont sentis désavouer. N’ayant pas apprécié notre démarche, ils  ont agressé nos éléments commis eux aussi à la garde des paiements. Nous avons été rudoyés de coups. 3 parmi nous ont été blessés. L’un d’entre eux, est interné  au CHU ” a témoigné le coordonnateur de la Fesci.

Toutes nos tentatives  pour avoir la version de l’autre camp sont restées sans suite.  Traoré Karamoko dit TK,  secrétaire général de la Ceeci que nous avons joint au téléphone  nous a rabroué ” Je suis dans un bureau, Je vous rappelle plus tard… ‘‘, nous a-t-il fait savoir.

Ci-dessous la liste des victimes 

 Alla N’guessan Stéphane (interné au CHU)

Soro Nortan Seydou (blessures légères

Seaba Fabrice (blessures légères)

Simon Debamela, à Bouaké 

Commentaires

commentaires