Actualite, Point Sur

[Côte d’Ivoire/Reprise du dialogue politique] Tout savoir sur la rencontre d’hier entre pouvoir, opposition et société civile


– Les dates des prochains rendez-vous connues

Abidjan, 22-12-2020 (lepointsur.com) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Ils étaient tous là ou presque. L’amorce du dialogue politique. Déblayage du terrain. L’opposition s’est voulue républicaine. Le pouvoir, prêt pour des échanges sans sujets tabous et sans défiance.

Pendant que les politiciens réapprenaient à se parler, les sportifs ivoiriens eux, marquaient à quelques pas du Palais présidentiel, leur solidarité et leur soutien à l’un des leurs, candidat à la présidence de la CAF.

« Nous n’étions pas au rendez-vous. Les leaders de la coalition de l’opposition nous ont dit qu’ils y allaient pour lire une motion et sortir de la salle ». Propos d’un jeune cadre, membre d’un parti de l’opposition rencontré dans l’après-midi, ce lundi 21 décembre 2020. En réalité, les échanges ont eu lieu. Les échanges de civilité, l’opposition n’a pas boudé la rencontre. Elle a bien mis sur la table, les sujets qui lui tiennent à cœur.

« Nous avons répondu favorablement à l’invitation du pouvoir pour le dialogue. Nous qui sommes les partisans du président Laurent Gbagbo, nous sommes venus, parce que là où on parle de dialogue, de l’avenir de la Côte d’Ivoire, nous serons toujours prêts. Vous savez que la philosophie du président Laurent Gbagbo, c’est asseyons-nous et discutons. Nous avons abordé le problème de la CEI et je pense qu’au cours des discussions, tous les problèmes vont être abordés », le président de EDS, professeur Armand Ouegnin à la fin du premier round. Précisions du directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo : « Aujourd’hui, c’était une prise de contact. Le premier ministre, dans son adresse, a noté que l’objectif, c’était que les législatives se tiennent dans le premier trimestre de 2021 mais, que nous puissions, du tableau de divergences, arriver à un tableau de convergences ».

“ Si chaque partie joue de sincérité, avant les fêtes de fin d’année, les Ivoiriens peuvent apercevoir la fumée blanche de l’apaisement dans les feux d’artifice de la fête de la lumière. ’’

Deux groupes de travail ont été mis en place : le premier va traiter de l’environnement politique, le second, de la CEI. Un chronogramme a été établi. Et comme l’a souligné le ministre Kouadio Konan Bertin : « Il n’y a pas le temps. C’est maintenant. Les Ivoiriens ont besoin d’être en paix ».

Le mercredi 23 décembre 2020 et le jeudi 24 décembre 2020 seront consacrés aux travaux en commission.

Le lundi 29 décembre 2020, mise en commun des rapports et le mardi 30 décembre 2020, la clôture.

Si chaque partie joue de sincérité, avant les fêtes de fin d’année, les Ivoiriens peuvent apercevoir la fumée blanche de l’apaisement dans les feux d’artifice de la fête de la lumière.

Toutes les questions seront abordées. Preuve supplémentaire que les Ivoiriens peuvent valablement discuter entre eux. Sans faux-fuyants. Sans ruse. Sans malice. En posant clairement les problèmes qui fâchent. Et en cherchant à chaque fois, le point de convergence. Il n’y a pas d’autres alternatives au dialogue. Juste que chaque partie doit jouer franc-jeu.

Pour tous ceux qui me harcèlent sur l’état de santé de ton camarade : il va bien. Il supervise le dialogue politique.

Fernand Dédeh

Commentaires

commentaires

Vote final

Note finale 0