Actualite

[Côte d’Ivoire/Régulation des services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne] La Haca initie une formation


Abidjan, 13-10-2020 (lepointsur.com) La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a organisé, ce mardi 13 octobre 2020, à l’hôtel Novotel d’Abijan-Plateau, un atelier de formation sur la régulation des services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne.

L’objectif de ce séminaire était de faire connaître les procédures de déclaration et autorisation pour une meilleure régulation des services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne. De façon spécifique il s’est agi de faire l’état des lieux des textes légaux et réglementaires applicables aux services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne, d’expliquer les procédures de déclaration ou d’autorisation des services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne et recueillir des propositions en vue de renforcer le cadre réglementaire des services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne.

Ainsi, après le mot de bienvenue et d’ouverture du président de la Haca, René Bourgoin, 3 sous-thèmes ont été développés par les formateurs. A savoir, « le cadre législatif et réglementaire applicable aux services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne », « le processus de déclaration et d’autorisation des services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne » et « la proposition et l’adoption d’une charte d’angagement de médias audiovisuels en ligne ».

Ces sous-thèmes ont été respectivement expliqués aux participants par Koné Siméon, directeur des affaires juridiques à la Haca, Dangny Léontine, directrice des opérations audiovisuelles à la Haca et Traoré Daouda, directeur des programmes, de la documentation et de l’information à la Haca.

A l’issue des exposées, s’en est suivi des échanges fructueux entre les participants et leurs formateurs sur les différents sous-thèmes et sur la régulation des services de distribution et de diffusion des programmes audiovisuels en ligne.

En Côte d’Ivoire et comme dans le reste du monde, le développement des technologies de l’information et de la communication a considérablement modifié les modes de distribution, de diffusion et de réception des programmes audiovisuels. Les consommateurs disposent désormais de multiples sources et d’écrans de réception de ces contenus.

« Aussi, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca), dont l’une des missions est de favoriser et de garantir le pluralisme dans l’espace audiovisuel, reste attentive au développement des technologies de l’information et de la communication dès lors qu’elles intègrent les services de la communication audiovisuelle comme valeur ajoutée », précise le président de la Haca.

Selon lui, face à ces nouveaux services de communication audiovisuelle, la Haute autorité de la communication audiovisuelle, à travers cette formation, engage un processus visant à déterminer des modalités applicables aux services nouveaux issus du développement des technologies de l’information et de la communication, en particulier les nouveaux services audiovisuels édités sur ces plateformes.

Par ailleurs, ce séminaire a été l’occasion pour la Haca de sensibiliser ces nouveaux services au traitement professionnel de l’information en cette période électorale.

Ont pris part à cet atelier de formation, la première du genre, les opérateurs des services audiovisuels en ligne (les web TV, les éditeurs des services des médias audiovisuels en ligne, les distributeurs de programmes audiovisuels en ligne, etc.) et les organisations professionnels (le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire et l’Union des patrons de la presse en ligne de Côte d’Ivoire).

Georges Kouamé

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.