Actualite

[Côte d’Ivoire/Région du Cavally] Anne Ouloto fait monter l’électorat du Rhdp à 98%


Guiglo, 03-12-2019 (lepointsur.com) Nommée ministre depuis l’avènement de la cinquième République de  Côte d’Ivoire en 2011, Anne Désirée Ouloto, actuelle ministre de l’Assainissement et de la Salubrité a consentis d’énormes sacrifices, oubliant parfois sa personnalité en se mettant  au même niveau que toutes les populations dans la région du Cavally. Et ce, dans l’objectif de rassembler  militants et sympathisants des différents partis politiques (Rdr, Fpi, Pdci , Udpci et biens d’autres)  autour d’elle en vue de renouer le tissu social déchiré du fait de la crise postélectorale.

Cette première mission n’a pas été de tout repos pour la native de Klahon  (département de Toulepleu) dans la mesure où nous sortions fraîchement des bruits des conflits, la méfiance entre les communautés était grandissime également.

Mission difficile mais pas impossible aux yeux de la Ministre Anne Désirée Ouloto qui  n’a pas fermé l’œil sur la politique d’implantation du Rhdp dans le Cavally, zone  réputée véritable bastion du Front Populaire Ivoirien (FPI). Mais avec une telle conception politique que l’on a du Cavally,  comment Anne Ouloto a pu renverser la tendance  pour obtenir une adhésion massive des militants de tout bord politique au Rhdp ?

Prétendante au poste de Président du conseil régional du Cavally aux élections locales de 2013, Anne Désirée Ouloto (candidate d’alors du Rdr) était en face d’un monument du Pdci en la personne de feu Dagobert Banzio. Sortie perdante de ces élections, la candidate des Républicains ne s’est pas découragée.

Pour elle c’était un moment propice, disons une opportunité  de révéler son amour pour sa région. Après avoir félicitée Dagobert Banzio pour sa victoire, Anne Désirée Ouloto s’est engagée à multiplier les actions sociales en faveur des populations de la région du Cavally sans aucune discrimination. S’impliquant corps et âme dans le processus de paix, du vivre ensemble et de la cohésion sociale.

Aussi, a-t-elle favorisé la couverture de la région en Infrastructures économiques avec ses négociations sans cesse auprès du président de la République S.E.M. Alassane Ouattara. Plusieurs villages électrifiés, dotés d’eau potable, de Centre de santé, des établissements scolaires et secondaires construits par-ci, par-là. Au-delà de ces actes sociaux,  elle a pris à bras le corps l’autonomisation des femmes en leur octroyant constamment du matériel de travail. Et la cerise sur le gâteau c’est le bitumage de l’axe Blolequin-Toulepleu-Pekan barrage qu’elle a souhaitée depuis sa montée au perchoir.

Ce sont ses actions sociales et sa présence constate auprès des populations dans le bonheur comme dans la douleur qui, en à point douter ont fait basculer la tendance politique dans la région du Cavally. En fait, là où des gens ont été ministre de la République et n’ont posé aucune action sociale précisément dans le Cavally, la ministre Anne Désirée Ouloto a laissé des traces indélébiles. Vue donc cet amour pour ses populations,  les militants qui se réclamaient inconditionnels du Front Populaire Ivoirien (FPI) n’ont trouvé d’autre alternative que de rejoindre leur bienfaitrice Anne Désirée Ouloto et son parti le Rhdp.

L’un des leaders du FPI qui a requis l’anonymat, aujourd’hui au Rhdp n’a pas caché sa détermination d’appartenir à la famille des Houphouetistes. «On a fini par comprendre que le pouvoir actuel partage, les gens sont de réels bâtisseurs, ils ne gèrent pas le pays  en vase clos,  les conditions de vie des populations sont améliorées, les actions du Gouvernement sont séduisant,   c’est en cela je voudrais exprimer ma reconnaissance au président Alassane Ouattara par ricochet la ministre Anne Désirée Ouloto», s’est exprimé le militant du FPI. En clair, la région du Cavally est désormais aux mains  du Rhdp. Pour preuve le parti détient trois maires sur  quatre, deux sénateurs sur deux, cinq Députés sur six, une présidente du conseil régional. Bref, désormais dans le Cavally les  “parkings’’ sont partagés.

Avec le travail abattu par la ministre Anne Désirée Ouloto et tous les autres militants du Rhdp, le président Alassane Ouattara peut dormir tranquillement pour l’électorat du Rhdp à l’élection présidentielle de 2020. Un électorat qui était de 25% dans les années précédentes et qui passe aujourd’hui à 98%, certainement il sera à 100% en 2020. Un vœu nourrit de jour comme de nuit par la Ministre Anne Désirée Ouloto, coordinatrice Régionale du Rhdp du Cavally.

Oscar Gnakonhi, correspondant régional

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.