Actualite, Point Sur

[Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020] Timide démarrage de la distribution des cartes d’électeurs, des incidents signalés à Issia


Abidjan, 15-10-2020 (lepointsur.com) La distribution des cartes d’électeurs pour la présidentielle ivoirienne d’octobre 2020, par la Commission électorale indépendante (Cei) a démarré mercredi 14 octobre 2020 sur toute l’étendue du territoire national.

Pour la première journée, lepointsur.com a constaté un faible engouement autour de l’opération dans quelques centres de vote visités à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Au groupe scolaire Siporex 7, à l’Epp Bat Sikasso et au lycée moderne d’Andokoi, tous situés dans la commune de Yopougon, le constat était le même. Quelques dizaines d’ivoiriens ont pris d’assaut, tôt le matin, leur centre d’enrôlement dans l’objectif de pouvoir retirer leurs cartes et aller aux urnes le 31 octobre prochain pour élire leur nouveau président.

Même si à l’ouverture aucun incident majeur n’a été signalé dans ces centres, il faut dire que la lenteur de la distribution des cartes a failli faire capoter les choses.

« C’est trop lent. Depuis nous sommes arrivés le rang ne bouge pas. Comme c’est le premier jour nous n’allons pas les en tenir rigueur, on espère que d’ici demain ils vont trouver des mécanismes pour accélérer les choses », se plaint Traoré Bakary, un électeur venu retirer sa carte au Lycée moderne d’Andokoi.

Des électeurs venus rétirer leurs cartes au Lycée moderne Yopougon-Andokoi

La cinquantaine révolue, l’homme poursuit en invitant la Cei à renforcer ses équipes pour une rapide distribution des cartes. Perdant patience à cause de ce problème, des individus ont même tenté de semer le désordre afin d’obtenir rapidement leurs cartes, croyant ainsi un léger cafouillage.

Face à cette situation, les responsables des centres préfèrent rassurés les populations quant au Dead ligne de l’opération. « Ne vous inquiétés pas les parents. Tout le monde aura sa carte d’ici la fin de l’opération. Si à la date butoir on se rend compte qu’il y a beaucoup de personnes qui n’ont pas encore reçu leurs cartes, nous allons repousser la date pour quelques jours encore. Même le jour du vote on peut encore distribuer les cartes, alors calmés vous », lance un responsable de centre. Qui ajoute que le souhait de la Cei, c’est de permettre à tout les Ivoiriens d’avoir leur carte d’électeur et d’aller voter le 31 octobre prochain sans problème.

Dans un communiqué produit il y a quelques jours, la Cei a informé l’ensemble des électeurs (les anciens électeurs et les nouveaux électeurs de 2020), que suite à l’arrêt de la liste électorale le 24 septembre 2020, elle procédera à la distribution des cartes d’électeur, du mercredi 14 octobre au mardi 20 octobre 2020, sur le territoire national et à l’étranger (18 pays retenus) dans tous les lieux de vote. « Les centres de retrait seront ouverts tous les jours de la semaine, du lundi au dimanche, de 7 heures 30 minutes à 13 heures et de 14 heures à 17 heures 30 minutes », précisait la note informative.

Le communiqué signé du secrétaire permanent de la Cei, Kouamé Adjoumani Pierre, mentionnait également que les pièces exigées pour le retrait de la carte d’électeur, en ce qui concerne les électeurs inscrits en Côte d’Ivoire, sont la Carte nationale d’identité (Cni), l’attestation d’identité, le certificat de nationalité ou le récépissé d’enrôlement délivré par l’Oneci ou l’ex-Oni.

Les électeurs inscrits à l’étranger, doivent fournir, en ce qui les concerne, la carte consulaire, le passeport biométrique ou la Cni.

Même si dans ce communiqué l’institution en charge d’organiser les élections en Côte d’Ivoire a dit compter sur le civisme des Ivoiriens pour la conduite de cette opération, dans un climat apaisé et le strict respect des mesures barrières contre la pandémie du Covid-19, il faut signaler par ailleurs que, des incidents se sont produits dans certaines villes de l’intérieur comme Issia.

Selon plusieurs sources en effet, des individus prétextant répondre à l’appel de la “Désobéissance civile’’ lancé par l’Opposition, ont empêché la distribution des cartes dans les sous-préfectures d’Iboguhé et de Namané dans le département d’Issia (Centre ouest).

Georges Kouamé

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.