Actualite, La page de la femme

[Côte d’Ivoire/Nuit des talents] Les femmes du Rédici font montre de leur savoir-faire


Bouaké, 04-08-2021 (lepointsur.com) Annoncée en grande pompe, la 2e édition de la Nuit des talents organisée le vendredi 30 juillet 2021, à Bouaké, par le Réseau des dynamiques institutrices de   Côte d’Ivoire à tenu toutes ses promesses.

La célébration de la 2e édition de la Nuit des Talents, cérémonie récréative qui donne l’occasion aux membres dudit Réseau de déposer un tant soit peu, stylos et craies pour allier l’agréable à l’utile, a eu lieu au Centre Culturel Jacques AKa de Bouaké en présence d’illustres personnalités. Combien étaient-elles ? Difficile de quantifier le nombre des dynamiques femmes qui ont effectué le déplacement pour s’éclater.

Venues de différentes localités du pays, ces femmes ont fait montre d’une certaine abnégation en investissant tôt le vendredi matin, les locaux du Centre Culturel qui, à dire vrai était devenu exiguë pour la circonstance.« Le métier d’instituteurs entre attractivités et motivation pour un avenir professionnel radieux », un thème révélateur au regard de l’énergie et des talents des femmes du REDICI lors de la fête.

Concernant les allocutions, le mot de bienvenue sera l’affaire de la rédicienne Larissa Ayé qui, grâce à des  mots et expressions biens choisis a su capter l’attention de l’auditoire. En effet, Larissa Ayé présidente du Comité d’organisation de la cérémonie a traduit sa reconnaissance aux invités notamment les personnalités présentes.

À sa suite, M. Yaya le représentant du Ministre des Transports, parrain de la cérémonie a félicité et encouragé ses filleules pour cette initiative et surtout pour leur courage dans l’exercice de leur métier. « Vous méritez des hommages. Le métier d’instituteur est un métier ingrat. Le rôle primordial que vous jouez est à saluer et à encourager. Nous devons quelque chose aux enseignants que vous êtes. Grâce à vous, la Côte d’Ivoire sera et restera debout », les a-t-elles félicitées.

N’Bra Benoit, représentant la ministre de la Femme et de la Famille n’a pas tari d’éloges pour les rédiciennes. « Votre mobilisation ce matin, montre que vous réussissez votre mission d’enseignantes », a-t-il reconnu. Même son de cloche pour le directeur régional de Bouaké, représentant la ministre de l’Education, Mariatou Koné. « Le professeur Mariatou est très heureuse de votre passion pour ce corps de métier », a-t-il confié.

Au nombre de la série des  allocutions, celle de la présidente du REDICI,Mme Emma Nadege, épouse Diabagaté. S’attardant en effet, sur les motivations de cette cérémonie, elle n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour expliquer que cette fête est une occasion pour «renforcer nos capacités, assurer l’autonomisation de nos femmes et sensibiliser nos jeunes filles dans quelques domaines que ce soit”, a justifié la première responsable du Réseau. avant d’ajouter : « nous voulons à travers cette cérémonie, redorer le blason de notre métier. »Présente à cette cérémonie, la représentante de la Ministre Kandia Camara des Affaires Étrangères, Mme Bah Bernadette  a donné de sages conseils aux Rédiciennes avant de leur transmettre l’enveloppe  à elle remise par sa patronne. À noter que l’un des temps forts de cette fête fut l’adhésion de la Ministre Mariatou Koné au Réseau.

Côté panels, des experts en la matière  notamment Pr. Lambert, Ouattara et Soro N’Golo ont instruit les apprenantes sur le thème général ” Le métier d’instituteur, entre attractivités et motivations pour un avenir professionnel radieux ” et les sous thèmes ” Le profil de carrière de l’enseignant ivoirien du préscolaire et du primaire” ainsi que ” La fonction de l’instituteur et désir de promotion, contraintes et défis.” Tour à tour, les éminents professeurs ont décortiqué ces modules à la satisfaction des apprenantes.

Autre moment fort de la journée : la parade des Rédiciennes subdivisées en  cinq zones, à savoir la zone du Grand-centre, celle du Grand-Nord, Grand-Est, Grand-Sud et Grand-Ouest et des témoignages enrichissants du parcours professionnel de certains du Réseau et des invités. Le clou de la cérémonie s’est a eu lieu dans la soirée au cours de laquelle, les femmes vêtues de rouge-blanc ont montré à la face  des invités leurs talents cachés, en imitant des artistes d’ici et d’ailleurs. Betika avec le titre ‘’Fakkaloh’’, Affou Keita dans ‘’ÇA va mouler’’,Alice Dekessa dans ‘’Ma Rivale,’’ Nguess BON Sens dans  ‘’IL était une fois un voleur’’, Yemi Alade , Angeline.

L’exécution de poésies, de l’hymne national ivoirien et l’hommage à une des leurs disparue, Un sketch sur la scolarisation de la jeune fille a été exécuté par des Rédiciennes, ont été également les maître-mots de cette fête. Le volet artistique a été assuré par le parrain Abou Nidal DE Genève.

Elles ont dit :

Kouamé Reine de l’Iep Séguéla : “‘est une cérémonie chaleureuse, merveilleuse, sympathique qui mérite d’être reconduite. Nous disons MERCI à l’initiatrice de ce Réseau. Elle est à elle seule, une rencontre-formation. vivement la prochaine édition.’’

Traoré Saphiatou, Iep Bouaké Gonfreville: ” je suis très heureuse de prendre part à cette manifestation. C’est une cérémonie très riche en émotions. Toutefois, il serait intéressant de penser  à une très grande salle pour les prochaines éditions’’

Fio Estelle, Dren Soubre IEP Meagui : “belle cérémonie, à part quelques désagréments dû à la capacité d’accueil de la salle “

Classement de la parade

1er : grand ouest

2e: grand nord

3e:grand EST

4e: grand sud

5e :grand cette

Toutes les participantes ont reçu des cadeaux

La cérémonie prendra fin sous le coup de 2h 22minutes par un bal poussière mais emballées par l’ambiance, des Rédiciennes ont dansé jusqu’à l’aube.

Les garagistes, il faut le dire ont égayé férus de la bonne musique.

 Au regard de l’engouement des Rédiciennes, l’on peut affirmer sans risque de se tromper que la fête a tenu toutes ses promesses.

Opportune BATH, depuis Bouaké

Commentaires

commentaires

Vote final

Note finale 0