Actualite, Point Sur

[Côte d’Ivoire Lutte contre le Covid-19] Voici les différentes mesures arrêtées par les 37 établissements sanitaires communautaires


-Les conseils du président confédéral Ouattara Clément

Les établissements sanitaires à base communautaire de Côte d’Ivoire ont reçu des instructions du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique afin de renouer avec le dispositif d’hygiène déjà existant, il y ans trois à cause de la maladie Ébola pour accompagner le gouvernement dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19).

À cet effet, le président de la confédération des établissements sanitaires à base communautaire de Côte d’Ivoire, Ouattara Clément, a reçu en assemblée générale ordinaire le mercredi 19 mars 2020, les différents responsables des 37 établissements sanitaires communautaires du district d’Abidjan. Il était question pour eux, d’arrêter ensemble des méthodes de sensibilisation des différentes communautés de leurs aires sanitaires afin d’appliquer efficacement les mesures arrêtées par le gouvernement. « L’ivoirien a tendance à minimiser tout, à faire de l’humour avec tout, mais avec le coronavirus il faut reconnaître que l’heure est grave », a indiqué le président confédéral des établissements sanitaires à base communautaire de Côte d’Ivoire.

Une vue de l’assemblée

Par ailleurs, Ouattara Clément invite l’ensemble des populations ivoiriennes à se ressaisir, car ‘’toutes les grandes puissances de ce monde éprouvent d’énormes difficultés à vaincre la pandémie’’. Cependant, concernant les mesures prises pour accompagner celles déjà arrêtées par le conseil de sécurité présidée par le président, Alassane Ouattara les 37 établissements sanitaires à base communautaire ont décidé de de ce qui suit :

  • Les malade et leurs accompagnateurs doivent se soumettre au lavage des mains obligatoires à l’entrée et à la sortie de l’établissement sanitaire,
  • Depuis l’entrée, les malades seront guidés directement vers le service qui doit les recevoir,
  • Limiter les accompagnateurs si le malade peut se déplacer seul,
  • Se faire accompagner d’une seule personne quand il s’agit d’une femme en travail,
  • Pour les salles de vaccination qui accueillaient en moyenne une cinquantaine de femmes, seules les vingt premières femmes seront traitées et les autres repasseront selon date qui sera inscrite sur leur ticket de passage,
  • Nettoyage réguliers des poignets des portes de tous les services sanitaires avec des détergents,
  • Organisation des praticiens avec le port des masques (à changer chaque 4h) et les gants (un malade, un gant).

Aussi, en appelle-t-il au sens de la ‘’responsabilité’’ et à l’esprit ‘’patriotique’’ suite à la fermeture du CHU de Yopougon et d’autres centres de santé pour réhabilitation. Ce qui, à l’en croire, réduit la capacité d’accueil sanitaire. « Si dans les pays développés, la capacité d’accueil des contaminés du coronavirus fait défaut, comprenons que ce n’est pas la Côte d’Ivoire qui fera le miracle », a renchéri Ouattara Clément.

Pour mieux faire passer le message, tous les différents responsables des 37 établissements sanitaires communautaires sont invités à tenir des réunions de sensibilisation avec les responsables religieux, les différents chefs de quartiers, les responsables de femmes et de jeunesse, de bars, maquis… de leurs différentes aires sanitaires.

En revanche, toutes ces rencontres doivent se faire dans le respect de la distance d’un mètre recommandée entre les différentes personnes. « C’est la meilleure manière de faire passer les mesures arrêtées, tant par le conseil de sécurité, que par les établissements qu’ils fréquentent de jour comme de nuit », a-t-il expliqué.

En tant que citoyen, Ouattara Clément propose surseoir aux funérailles et aux mariages lors desquels il y a une affluence de personnes difficiles à contrôler. « Il faut éviter de pleurer deux fois, voire plus ou de pleurer après une joie de courte durée », a-t-il conseillé.

Aux personnes de bonne volonté, Ouattara Clément lance un SOS et demande de l’aide. « Nous arrivons à une situation au cours de laquelle l’État sera débordée financièrement et ne pourra pas faire face à l’attente du personnel soignant, à fortiori des malades. Que ceux qui peuvent nous offrir du savon, du gel hydroalcoogique, et désinfecter nos établissements sanitaires le fassent », a lancé le président de la confédération des établissements sanitaires à base communautaire de Côte d’Ivoire, Ouattara Clément. « Respectons strictement les différentes mesures d’hygiène comme mesure de prévention », a-t-il conclu.

Les établissements sanitaires à base communautaire sont des soins de santé de de premier contact.

Depuis la pandémie du coronavirus, la Côte d’Ivoire a enregistré cinq nouveaux cas, qui portent à 14 le nombre personnes contaminées dont zéro décès, selon un communiqué du ministère ivoirien de la Santé et de l’Hygiène publique, vendredi 20 mars 2020. Par ailleurs souligne la note, ‘’tous ces patients sont dans un état stable » et « la recherche de tous leurs contacts est en cours’’.

Kpan Charles

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.