Actualite

Côte d’Ivoire : L’Onu annonce la libération d’une trentaine de pro- Gbagbo.


Abidjan 04-09-2016 (lepointsur.com) ”En Côte d’Ivoire, des détenus pro-Gbagbo vont être libérés dans les jours qui viennent, au plus tard en début de semaine prochaine’’, a annoncé  Aïchatou Mindaoudou, la représentante  de l’Opération des nations unies,  à l’opposition.

 Côte d’Ivoire : L’Onu annonce  la libération  d’une trentaine de pro- Gbagbo#Liberationprogbagbo

Elle  a fait également cas du dégel des avoirs de dix personnalités, dont Marcel Gossio et Kadet Bertin. Des gestes d’ouverture du pouvoir qui interviennent à moins de trois mois du référendum constitutionnel et des élections législatives dans le pays.

Une trentaine de prisonniers pro-Gbagbo doit être libérée dans les jours qui viennent, c’est ce qu’a promis à l’opposition ivoirienne la patronne des Nations unies en Côte d’Ivoire.

Une liste de noms devait être communiquée dès ce vendredi mais les négociations sont plus compliquées qu’attendues. La déclaration prévue à l’issue d’une rencontre entre Aïchatou Mindaoudou et le président ivoirien a même été annulée.

Malgré ce retard, au sein du Front populaire ivoirien, on reste confiant. « Tout devrait être rapidement débloqué. Nous avons même bon espoir que tous nos détenus soient libérés d’ici à la fin de l’année », confie Alcide Djédjé, en charge de ce dossier au sein du FPI, qui recense encore 238 prisonniers pro-Gbagbo.

Leur libération est depuis 2011 une revendication première de l’opposition, et l’objet de récurrentes négociations. Depuis le début de l’année, une centaine de pro-Gbagbo a déjà été libérée.

Mais de célèbres personnalités sont toujours en détention, comme les anciens ministres Lida Kouassi, Assoa Adou ou Simone Gbagbo, l’épouse de l’ancien président. Déjà condamnée à 20 ans de prison, son second procès s’est ouvert cet été.

Avec RFI

 

Commentaires

commentaires